Comment choisir un sac de randonnée adapté à tes besoins

Saturday, December 29, 2018
0 Comments


Tu as commencé à faire de la randonnée, mais tu réalises que le sac à dos Superman de ton enfant ne vient pas avec un kit de superpouvoirs ? Ce n’est pas une fois rendu dans le bois qu’il est temps de penser à ce qui pourrait améliorer le confort de ta randonnée. C’est pas vrai que tu peux étirer le plaisir d’un périple prolongé en forêt sans avoir un minimum d’espace logeable pour transporter tes outils de confort. Crois-moi sur parole, même si tu as une paire de pantalons cargo avec ben des poches, y’a rien de plus efficace qu’un sac à dos pour rentabiliser tout le poids supplémentaire que tu imposeras à ton corps.

Évalue tes besoins

Comme pour tous les achats que tu feras, la première étape du processus est de t’interroger sur ce qui te motive à vouloir prolonger tes séjours en forêt. Il faut aussi que tu t’interroges sur ta fibre explorateur. Partir plusieurs jours dans un parc aménagé n’implique pas le transport des mêmes équipements que dans une contrée inexplorée ou dans un sentier escarpé en montagne.

Selon tes besoins, certaines caractéristiques te paraîtront plus importantes que d’autres. Ce n’est pas une seule chose, mais la somme de plusieurs petits détails qui vont influencer ta décision.

Au bout du compte, pour choisir le sac parfait pour toi, y’a trois critères qui vont influencer ta décision : sa capacité de rangement, ses caractéristiques techniques et son degré de confort.

1. La capacité de rangement

Ce qu’il faut d’abord examiner, c’est combien de temps on part et ce dont on a besoin de transporter pour notre séjour. La taille des sacs à dos de randonnée est déterminée en «litres», ce qui ne veut pas dire que tout ce qui doit y entrer est liquide ! C’est juste l’unité de mesure en volume qui détermine sa capacité logeable maximale.

Le sac de promenade : capacité de 5 à 15 litres

Conçu pour transporter le minimum pour des randonnées de quelques heures, ce sac est habituellement muni d’un rembourrage léger sans armature et d’un système de ventilation qui améliore le confort du dos. Une sangle de poitrine et une sangle de taille permettent de stabiliser le port du sac. Un étui pour gourde ainsi qu’un dispositif pour acheminer un tube d’hydratation est aussi souvent disponible sur ce genre de sac.

Le sac pour les courtes randonnées : capacité de 20 à 40 litres

Il s’agit d’un type de sac polyvalent avec ou sans armature qui te permettra de planifier de courtes sorties pouvant inclure une ou même plusieurs nuitées. Il possède souvent les mêmes caractéristiques que le sac de promenade, sauf qu’il est plus logeable.

Le sac pour longues randonnées : capacité : 55 à 70 litres.

Pour des randonnées de plusieurs jours, tu dois t’attendre à transporter de plus lourdes charges tout en t’assurant d’un minimum de confort. La caractéristique qui distingue ce type de sac est une armature rigide interne plus large qui permet de répartir efficacement le poids sur les hanches au lieu des épaules. Tu y trouveras aussi plusieurs compartiments dans lesquels tu pourras ranger ton équipement selon tes priorités.

Le sac pour des expéditions : capacité entre 70 à 100 litres

Comme l’utilité première de ce type de sac est de transporter de lourdes charges, son armature est encore plus large que pour les sacs de longues randonnées. Autre aspect distinctif : les bretelles de ces sacs sont plus larges et leur capitonnage plus épais pour permettre plus de confort à long terme.
Le rangement secondaire

En plus de la capacité de rangement en litres, il faut considérer le nombre, la forme et l’emplacement des différentes poches ainsi que la capacité de rangement. Certains sacs offrent un design très épuré où la capacité de rangement est concentrée dans une chambre principale, tandis que d’autres offriront plusieurs poches et ouvertures.

Que ta mère doive encore te demander de faire ta chambre où que tu sois un maniaque de l’organisation, tu comprendras que les différents points d’accès sont parfois déterminants dans le choix d’un sac. Voici quelques exemples de points que tu peux vérifier :

Une poche de ceinture. Ce type de poche est idéale pour une foule de petits objets que tu aimes avoir sous la main: bouffe, crème solaire, GPS, téléphone cellulaire. Bref, si tu veux éviter d’avoir à enlever ton sac à toutes les 5 minutes, tu vas apprécier.

Les poches latérales. Constituent un type de poches qui sert à ranger des objets à usages courant qui sont de grandeurs et de formes variables. Pour s’adapter à leur nature changeante, la plupart des sacs sont muni de poches latérales en filet extensible. Parfaites pour y ranger ton appareil photo, ta bouteille d’eau ou encore une paire de sandales, elles te permettront de garder le focus sur l’endroit où tu poses les pieds.

La poche supérieure : Est habituellement située dans le rabat de fermeture du sac. La plupart du temps assez petite, celle-ci est parfaite pour y introduire des objets plats ou flexibles, comme des vêtements on une lampe.

Un accès arrière ou une ouverture de type valise. Tout sac qui offre la possibilité de s’ouvrir autrement que par son sommet offre plus de flexibilité que les autres. Tu vas particulièrement apprécier ce genre de sac si t’es pas un as de l’organisation. Trouver un objet spécifique à l’intérieur d’un sac mal rangé peut devenir plus complexe que de réussir le cube rubique !

Un compartiment pour un sac de couchage et/ou matelas de sol. Les sacs pour longues randonnées possèdent tous un compartiment spécial pour y ranger l’équipement de couchage. Habituellement situé dans la partie inférieure du sac, cette partie te permet d’utiliser les pleines capacités de rangement de ton sac sans avoir à y attacher du matériel supplémentaires.

2. Les caractéristiques techniques

Outre l’espace de rangement, certaines caractéristiques techniques peuvent parfois améliorer grandement la qualité de ton expérience. Regarde ces quelques points et prends des notes, pour une fois tu vas pouvoir achaler le vendeur avec des questions intelligentes !

La structure. Permet de supporter et de répartir le poids de façon efficace de manière à ne pas épuiser inutilement ton beau body. Directement relié à la capacité de rangement de ton sac, la majorité des structures rigides sont maintenant internes et non visibles. Les sacs qui possèdent encore des structures externes sont conçus pour transporter du matériel lourd de formes non conventionnelles. Même s’ils offrent une meilleure ventilation, les structures externes sont plus lourdes et plus encombrantes, c’est pourquoi ce type de sac est moins populaire. Quant aux sacs avec une structure amovible ou sans structure, ils sont idéaux pour ceux qui n’ont pas à transporter beaucoup de matériel et qui veulent rester légers.

La ventilation. Que tu sois du genre à suer en levant la main pour poser une question ou non, tu vas t’intéresser à la ventilation de ton sac. Le principe d’un bon système de ventilation intégré au panneau dorsal du sac, c’est qu’il va créer un espace entre la membrane de support et ton dos afin de faciliter la circulation d’air. En général plus l’espace est grand entre le dos et le sac, plus le système est efficace.

Une housse imperméable intégrée. On s’entend sur le fait que l’eau peut ruiner rapidement tout tes efforts de préparation. Pour être certain d’être à l’abri des imprévus, tu peux toujours acheter une housse imperméable que tu ajusteras sur ton sac en cas de pluie. Mais l’avantage est que quand elle est intégrée, tu ne peux plus l’oublier, la perdre ou l’abimer, elle toujours là pour toi !

Système d’hydratation intégré. En randonnée, boire n’est pas une option, mais une priorité. Certains sacs possèdent un système d’hydratation déjà intégré et d’autres prévoient des commodités pour s’adapter aux systèmes existants. L’idée est de pouvoir d’hydrater à l’aide un tuyau directement branché à une bouteille sans que t’aie à enlever ton sac pour trouver ta bouteille. Ce qui est génial, c’est que comme l’eau est plus accessible, tu t’hydrates mieux sans même t’en apercevoir !

Un sac de jour amovible. Imagine que tu établis un campement et que tu veux partir une couple d’heures sans avoir à transporter tout ton matos. Certains sacs sont équipés d’un sac détachable. Non mais fallait y penser !

Courroies extérieures, crochets et ganses. Comme tes besoins évoluent, il peut être pratique de pouvoir accrocher à l’extérieur du sac des pièces d’équipements supplémentaires. Ainsi, bâtons de marche, piolets d’escalades, casque, crampons, thermos, matelas de sol ou même une tente peuvent rester à porter de main sans remplir inutilement ton sac. À cet effet, des courroies et des crochets supplémentaires sur les côtés du sac, dans le bas du dos, ou même sur le devant de sac te permettent d’optimiser ton chargement.

3. Le confort

Il faut considérer un sac à dos comme une prolongation de ton corps, c’est pourquoi il s’agit un point qui se base sur plusieurs critères. En mode essai, y’a donc plusieurs choses à considérer.

La longueur du dos. Comme les vêtements, chaque modèle de sac à dos propose des grandeurs directement en lien avec la longueur de ton dos. Donc, s’il existe des sacs pour hommes et pour femmes, ça n’a rien à voir avec l’égalité des sexes, c’est une question de taille ! Pour trouver la tienne, tu mesures la distance entre ce petit os fatiguant situé à peu près entre tes épaules jusqu'au point médian situé sur ta colonne à la hauteur de tes hanches. Une fois que t’as déterminé la longueur, charge le sac un minimum avant d’ajuster les différentes courroies.

Les sangles d’ajustement. Tous les sacs sont ajustables. En théorie on cherche à répartir le plus de poids possible sur les hanches en ajustant d’abord la courroie située à taille. Pour y arriver de façon optimale, commence par ajuster le sac afin que la ceinture se trouve à la hauteur de l’os de ta hanche, ensuite serre la ceinture fermement, mais de manière à rester confortable. Ajuste ensuite les bretelles jusqu'à ce que tu ressentes une légère pression sur les épaules. En terminant ajuste la sangle de la poitrine sans entraver ta respiration.

Le rembourrage. Est un facteur qui est directement lié au confort et qui prend toute son importance pendant les longues randonnées. Si le rembourrage des bretelles peut assurer au randonneur un certain confort supplémentaire pendant les efforts de longues haleines qui mettent en cause de lourdes charges, c’est souvent le rembourrage aux hanches et au bas du dos qui est déterminant dans le choix d’un sac.

Les points de pression. Une fois le sac ajusté sur ton dos, prend le temps de marcher avec en magasin. Avant de partir en expédition fais la même chose à la maison, si possible pendant plusieurs heures, en prenant soin d’y ajouter du poids. Identifie les points de pressions et constate si tu peux porter des ajustements à l’aide des sangles. N’hésite pas à retourner ou échanger un sac avec lequel tu ne te sens pas confortable.

En terminant, il est important que tu comprennes que même si tu t’investies dans le processus d’achat d’un sac idéal, il y aussi plusieurs façons de mal l’utiliser. La surcharge d’un sac est par exemple une tendance qui peut en réduire l’efficacité ou la durée de vie du sac, mais c’est aussi une erreur qui aussi peut contribuer à rendre ton expérience désagréable. Plus tu feras de randonnées et plus tu comprendras que le confort est souvent synonyme de minimalisme. Pour cette raison, il est important que tu évalues bien tes besoins. Un sac trop grand pour tes besoins te poussera à apporter trop de matériel, ce qui se traduira en efforts inutiles et un sac trop petit te limitera dans ton confort ou la durée de tes séjours. Avant de vouloir te lancer à la conquête des contrées les plus sauvages de la planète, il y a un pas à faire. Prend ton temps, au pire emprunte le sac d’un ami pour faire des tests avant d’acheter. Profite du paysage. Le parcours est le vrai objectif de l’aventure.

Et souvent, le petit pas que tu fais en maîtrise te mène bien plus loin que le saut que tu veux faire dans la hâte.

 

François Dumaine photo

About

François Dumaine

My mission is to save lives and sedentary people through the outdoors. For me, a sedentary lifestyle goes well beyond sitting in the living room.

I want to disconnect people from the virtual world to connect them to the real world. I want to reconnect with nature. I want people to stop SURVIVING, and start living! I want to communicate the feeling of freedom, of fulfillment that I live in nature!
I have the deep desire to help make the world a better place. I would like to leave my imprint on our planet this way. This is the message I want to leave as a legacy to my children! ;-)

All my work aims to inspire you, to inform you about different outdoor activities. I want to ma...


related posts


No data

COMMENTS AND RATINGS

You must be logged in to interact with our community. Login Sign Up