Entre ciel et terre, une visite au Tyroparc de Ste-Agathe

Sunday, September 9, 2018
0 Comments


C’est accompagné de mon équipe de choc, composée de ma conjointe Audrey, ma nièce Kasara et  mon neveu Ludovik, que j’ai eu la chance de m’élancer sur les parcours du Tyroparc pour la première fois.

Pour nous permettre d’avoir une vue d’ensemble des possibilités offertes par le site, les gens de Tyroparc nous proposent le forfait La Découverte.

L’aventure de plus de deux heures en nature comprend 450 mètres de randonnée, un parcours d’environ une heure trente à flanc de montagne appelé la Via Ferrata et, cerise sur le gâteau, deux mégatyroliennes !  

Disons que c’est un menu plus excitant que de s’asseoir devant la TV pour regarder la poule aux œufs d’or. Les sensations fortes sont parfaites pour des souvenirs mémorables !

Après la courte randonnée, nous nous retrouvons sur le flanc de la montagne.

Les yeux écarquillés des deux ados me portent à croire qu’ils viennent de comprendre qu’ils devront se faire aller d’autres parties du corps que les pouces pour pouvoir avancer. Non, ici, c’est la vraie aventure, pas un jeu vidéo !

Mais heureusement, nous sommes encadrés par un guide qui en a vu d’autres. Sitôt les consignes de sécurité terminées, nous attaquons la montagne !

Parsemée de prises métalliques et d’un câble d’acier destinés à faciliter la progression des randonneurs, la montagne nous paraît tout à coup accessible et sécuritaire.

Rapidement, nos mains se familiarisent avec les prises et nos pieds parviennent à un accord avec notre corps en mouvement. En constatant que c’est plus facile que prévu, nous devenons aussi fébriles que des fourmis sur un gâteau de fête. La montagne nous appartient !

Oui, il faut faire confiance à notre instinct. Mais il faut aussi avouer que le gros fil de fer auquel nous sommes reliés à un effet apaisant sur notre instinct de survie. Pas étonnant qu’on appelle ce câble la ligne de vie.

La Via Ferrata peut s’avérer une bonne alternative à l’escalade, car ce qu’elle offre est plus accessible. Comme les appuis sont déjà en place, elle nécessite moins d’équipement et surtout moins de dextérité.

Mais le défi est constant ! Et le site comprend des installations avec plusieurs niveaux de difficulté.  En tout, trois heures de Via Ferrata sont accessibles sur le site, et nous n’en ferons que la moitié, laissant le défi à notre imagination de parcourir le reste.

À peine ai-je entamé mon parcours que j’ai déjà hâte de revenir, car j’ai l’impression que l’expérience sera unique chaque fois. Chacun a sa façon particulière de contourner les obstacles, et chaque saison offre des conditions différentes... les possibilités sont illimitées !

Je m’imagine déjà en Indiana Jones parcourir le sentier expert pendant qu’un vent d’automne souffle sur mon visage, et que mes poursuivants acharnés décochent des flèches dans tous les sens… Oups, revenons à la réalité.

Parce qu’il y a quelque chose de grisant dans cette sensation de défier le danger dans une telle zone de confiance. J’incarne la dextérité et le courage de mes héros d’enfance à chaque épreuve que je dépasse.

Que ce soit pour traverser des canyons sur un pont suspendu ou survoler des précipices en marchant sur une poutre ou un fil de fer, tout est rendu possible grâce au savoir-faire de notre guide Charles et l’efficacité sécuritaire des installations. Du pur bonheur !

Sur ce chemin d’expériences, j’ai l’impression de me découvrir de nouveaux muscles. Au début, cela peut être un peu déstabilisant. Mais à mesure qu’on prend de l’assurance, on réalise que notre inconfort est passager.

Bien vite, se tenir en équilibre sur son gros orteil est presque devenu une seconde nature.

Mon corps s’éveille de façon délirante et à constater le sourire sur le visage de mes compagnons, je ne suis pas le seul à savourer chaque instant de cette folle aventure.

C’est comme un jeu qui nous transforme, un moyen de sortir de sa zone de confort de façon agréable !

Notre épopée sur la montagne culmine vers le sommet que nous atteignons avec l’impression d’être les maîtres du monde. Nous prenons quelques minutes pour prendre des photos…

Prétexte parfait pour reprendre son souffle sans donner l’impression d’avoir !

Mais ce n’est pas fini ! Notre peau vient tout juste de reprendre une couleur normale que déjà nous devons nous préparer pour la dernière étape du voyage : un vol plané au-dessus des montages, à plus de 115 mètres de hauteur !

Qui est cet humain qui a eu l’idée folle de tirer un trait entre deux sommets et d’y installer un fil ? Si une chose est certaine à son sujet, c’est qu’il n’avait pas le vertige.

La tyrolienne, c’est la façon la plus efficace de relier deux points. Je ne serais pas surpris d’apprendre que celui qui en est l’inventeur est aussi l’auteur de l’expression à vol d’oiseau !

Parce que j’imagine qu’on a un peu l’impression d’avoir des ailes en s’abandonnant aux éléments tout en étant suspendu à un fil. C’est ce que je m’apprête à découvrir.

C’est le cœur battant que je m’élance de la plateforme. Propulsé par le vent, je prends rapidement de la vitesse, mais surtout je prends conscience que le ciel n’est pas vide.

Pendant que toutes les cellules de mon corps se fusionnent à l’air humide et que le paysage défile à toute allure sous mes pieds, le temps, lui, semble aussi suspendu.

Mes pensées s’envolent, il ne reste plus rien. Plus rien d’autre que mon corps dans cette immensité qui m’absorbe : 900 mètres de pur bonheur !

La dernière tyrolienne nous ramène au point de départ.

Cette fois, nous volons dans le sens contraire au vent. Suivant la suggestion de nos guides, oOn positionne notre corps de façon à se soustraire le plus possible à l’influence des éléments.

On jumelle les plus légers pour augmenter les chances qu’ils aient assez d’élan pour atteindre le point de ralliement 650 mètres plus loin. Je ne prends pas personnel le fait que les guides sont unanimes sur le fait que j’ai assez de poids pour descendre seul. C’est juste logique !

Je m’envole. Pour la dernière fois.

Le vent veut prouver qu’il est le plus fort, mais je m’amuse à ses dépens en le défiant de trouver une prise dans ma position aérodynamique. L’expérience me donne la piqûre pour les sensations fortes.

Je suis superman. Bon OK, on dirait que j’avance à reculons les pieds devant, mais je suis quand même en mesure de voler !

Mais je dois retourner mon costume; à peine me suis-je perdu dans mes songes que je suis de retour sur terre. Déjà.

J’aurais pu aller me cacher dans un coin pour verser quelques larmes. Mais c’est plutôt un sourire qui s’est accroché à mon visage quand a grandi en moi la conviction que j’allais revenir.

Non seulement c’est ouvert à l’année, mais y’a encore plein de trucs que je voudrais essayer.

Parfois, nous empruntons des sentiers sans savoir où nous allons. Rarement nous sommes conscients de ce que nous voulons vraiment.

Mais en voyageant entre ciel et terre, il est possible pour un instant de comprendre une infinie parcelle de ce que nous pourrions devenir.

Entrer à Tyroparc, c’est une expérience qui nous amène à sortir de notre forme.

On revient à notre point de départ sans être tout à fait la même personne. Et c’est ce genre de sensation qui fait de cette expérience bien plus qu’un simple divertissement.

Pour plus d'informations :

https://tyroparc.com/fr/

 

Martin Collins, ambassadeur

 

François Dumaine photo

About

François Dumaine

My mission is to save lives and sedentary people through the outdoors. For me, a sedentary lifestyle goes well beyond sitting in the living room.

I want to disconnect people from the virtual world to connect them to the real world. I want to reconnect with nature. I want people to stop SURVIVING, and start living! I want to communicate the feeling of freedom, of fulfillment that I live in nature!
I have the deep desire to help make the world a better place. I would like to leave my imprint on our planet this way. This is the message I want to leave as a legacy to my children! ;-)

All my work aims to inspire you, to inform you about different outdoor activities. I want to ma...


related posts


No data

COMMENTS AND RATINGS

You must be logged in to interact with our community. Login Sign Up