Se laisser prendre au jeu du géocaching, juste pour le plaisir de se retrouver

Sunday, February 24, 2019
0 Comments


Te souviens-tu dans ton enfance de la sensation euphorique que t’as ressentie le jour où tu t’étais trouvé une cachette si isolée que personne n’a pu te trouver ?

Te souviens-tu du sentiment de plénitude qui s’est emparé de toi la première fois où t’as pris conscience de la beauté de la nature qui t’entourait ?

Et je te disais qu’il existe une façon vivre ces deux sensations intenses en une seule expérience ?

Le géocaching est une façon agréable d’assouvir la soif de l’humain pour le mystère et l’aventure tout en comblant son besoin grandissant de se retrouver en nature.

Le plus le fun, c’est que c’est tellement simple que ton enfant de 4 ans peut y jouer seul. Ce jeu a la capacité extraordinaire de faire remonter en toi tes souvenirs de ti-culs.

Mais tu sais, tu peux assumer ton côté enfant et t’adonner à cette activité sans gêne. C’est rendu tellement populaire, qu’on y joue partout dans le monde. Des mordus organisent même des rassemblements pour y jouer en groupe.

C’est quoi le but du jeu ?

Le principe est simple, c’est un peu comme une chasse aux trésors ou un rallye. À l’aide de coordonnées géographiques et d’un GPS « hors-route », tu tentes de retrouver des caches dissimulées dans des endroits divers.

En milieu urbain, certaines caches sont accessibles à n’importe quel piéton moindrement observateur, d’autres sont beaucoup plus difficiles à trouver.

Pour les dénicher, il faut aller en nature, s’impliquer dans des activités plus périlleuses, comme la randonnée, l’escalade ou même la descente en rappel ! Certains trésors ne se révèlent qu’à l’obscurité ou après avoir résolu des énigmes mettant à l’épreuve ta matière grise.

Une façon excitante de jouer dehors, non ?

Qu’est-ce que tu cherches ?

Habituellement, le trésor est dans une boite ou un contenant étanche. Il est la plupart du temps constitué de petits objets symboliques et d’un carnet où tu dois inscrire ton nom accompagné de la date pour prouver que tu fais partie du cercle des valeureux aventuriers qui en ont réussi l’épreuve.

Il existe aussi des objets qui se déplacent d’une cache à l’autre, le but étant de faire collaborer les géochercheurs pour faire voyager le trésor en passant par des endroits précis.

Si cela t’amuses, tu peux laisser des objets dans la boîte. Il faut toutefois t’assurer que ces objets soient sans valeur, sans danger et surtout non périssables. Si tu veux éviter que ton indice se retrouve dans le fin-fond-du-cul-d'une-mouette, il faut éviter d’y mettre de la nourriture.

Au Québec, tout près de chez toi, il existe des milliers de caches. Dans le monde, il y en a 3 millions dissimulées dans 180 pays. Il y a même une dans une station spatiale ! Pas besoin de te dire que ça va te prendre plus que des Air miles pour toutes les trouver.

Et si l’envie te prends de vouloir contribuer au mouvement, il est possible d’intégrer de nouvelles caches en procédant dans le cadre de certaines règles très précises. Par exemple, il faut t’assurer que ta cache soit située dans un endroit sûr, accessible au public et qu’elle soit officiellement répertoriée.

Par où commencer pour jouer?

C’est simple, y’a juste un site qui gère toutes les géocaches dans le monde. Tu peux t’y inscrire gratuitement. L’adresse est geocaching.com Je t’avertis, tout est en anglais, mais fis-toi sur moi, ce n’est pas compliqué.

Tu choisis d’abord l’endroit où tu veux te rendre en entrant une ville, un état ou un code postal et tu prends en note les coordonnées des caches que tu comptes découvrir.

À part l’achat du GPS l’activité est gratuite. Mais il est bon de savoir qu’il y a des caches qui sont plus difficiles à trouver que d’autres ( les géochercheurs leur donne une cote étoile : 1 étant la plus simple et 5, la plus difficile) certaines ne sont divulguées qu’à des abonnés payants.

Si tu ne te sens pas prêt pour investir dans un GPS, tu peux l’emprunter où encore en louer un pour un coût minimal dans quelques sites de randonnée pédestre.

Pour les téléphones intelligents, il existe aussi des applis qui vont te fournir des astuces pour te permettre d’être plus performant dans tes voyages de découverte. Ces applications offrent des mises à jour sur la disponibilité des indices sur place. Mais oui, ça arrive que des pas fins ne remettent pas les indices à leur place où que les caches sont vandalisées.

En terminant, il faut que tu saches que le géocaching possède son propre univers en soi et qu’il existe un jargon des initiés qui s’apprend avec la pratique.

Cependant même si tu es un géomoldu, tu sauras apprécier ce jeu simple qui te fera découvrir des coins de pays que ne t’auras peut être pas visité autrement.

Que tu t’adonnes à cette activité seul ou avec d’autres personnes, l’important est qu’elle t’apporte du plaisir et surtout des occasions de sortir jouer dehors.

Et c’est ça la beauté d’un jeu de mystère et d’aventure; se permettre de se perdre pour mieux se retrouver.

 

Sources :

https://www.francoischarron.com/decouvrez-le-geocaching
 

François Dumaine photo

About

François Dumaine

My mission is to save lives and sedentary people through the outdoors. For me, a sedentary lifestyle goes well beyond sitting in the living room.

I want to disconnect people from the virtual world to connect them to the real world. I want to reconnect with nature. I want people to stop SURVIVING, and start living! I want to communicate the feeling of freedom, of fulfillment that I live in nature!
I have the deep desire to help make the world a better place. I would like to leave my imprint on our planet this way. This is the message I want to leave as a legacy to my children! ;-)

All my work aims to inspire you, to inform you about different outdoor activities. I want to ma...


related posts


No data

COMMENTS AND RATINGS

You must be logged in to interact with our community. Login Sign Up