9 choses à savoir afin de traverser un cours d'eau de façon sécuritaire

il y a 8 mois

Bon ok je sais.

Ce n'est pas supposé arriver.

Parce que tu marches toujours sur les sentiers balisés.

Parce que qu'habituellement sur ces sentiers, il y a toujours un pont, ou un endroit où traverser les cours d'eau de façon sécuritaire...

Mais la nature nous joue parfois des tours. L'appel de l'aventure te pousse parfois à explorer des endroits moins fréquentés et que dans ces conditions tout peut arriver.

Pis avoue-le donc, tu aimes ça des fois ajouter un peu de piquant à ton aventure...

Mais, ce n’est pas une raison pour mettre ta vie en danger !

Voici quelques trucs à savoir avant de t'aventurer à traverser un cours d'eau.

1. L'endroit où tu te trouves n'est peut-être pas le meilleur endroit où traverser

Surtout ne vois pas comme un signe du destin le fait qu'une rivière se trouve sur ta route. Ne considère surtout pas ce risque à la légère. Personne ne contrôle le débit d'eau d'une rivière par la pensée et la nature nous garde toujours de belles surprises.

Explore les berges à la recherche d'une ile de rivière, évalue la profondeur de l'eau. Regarde les obstacles et les débris aux alentours et assure-toi que l'autre rive que tu cibles de permettras de sortir facilement de l'eau pour regagner la terre ferme.

L'abondance de traces d'animaux peut aussi indiquer qu'il existe à cet endroit un passage naturel sécuritaire pour traverser.

2. Les eaux sont habituellement moins profondes aux endroits où le cours d'eau est large

C'est le principe de l'entonnoir. Plus les bords sont larges, moins le débit d'eau est important.

Comme la même quantité d'eau doit passer aux endroits plus étroits, ces passages sont généralement plus creux. Il est plus difficile de traverser un cours d'eau aux endroits ou l'eau est profonde, car on doit non seulement lutter contre un débit plus élevé, mais une plus grande surface de notre corps offre une résistance au courant.

Pour repérer les endroits où la rivière est peu profonde, tu peux observer les eaux blanches. Quand l'eau est agiter à la surface, elle crée des bulles d'air ce qui éclaircit l'apparence de l'eau. Évite toutefois les rapides, les engorgements et les canyons où il y a présence d'eaux blanches.

La règle est simple. Si tu as de l'eau en haut des genoux, ne traverse pas à cet endroit à moins d'y être contraints et d'avoir des appuis extérieur comme une corde, un tronc d'arbre ou des bêtons de marche.

3. La crue des eaux fausse les données

Sur ta carte, c'était supposé être un petit ruisseau, puis tu te retrouves subitement en face d'une rivière ?

La crue des eaux peut survenir en quelques heures suite à une pluie abondante ou s'étaler sur plusieurs semaines suite à la fonte des glaces. La crue rend les cours d'eau très imprévisibles notamment parce qu'ils transportent des débris qui peuvent compliquer l'entreprise.

Il est donc important de prendre des précautions supplémentaires si on doit traverser un cours d'eau dont le débit est accéléré par la crue. Pour évaluer le débit, tu n’as qu’à jeter une branche dans l’eau pour évaluer la vitesse à laquelle elle se déplace.

En cas de crue, les berges seront notamment instables. Ne traverse que si c’est une question de survie (genre tu es poursuivi pas une horde de cannibales).

4. L'eau en mouvement est froide

Particulièrement en automne, au printemps et en hiver, l'eau qui est sans cesse en mouvement ne peut pas se réchauffer aussi vite que l'eau d'un lac. Ajouter à cela le couvert végétal qui contribue à diminuer la température ambiante.

En plus du courant, la température de l'eau constitue un risque qui peut diminuer fortement tes chances de réussites. En plus de miner tes réflexes, une chute dans l'eau glacée peut provoquer l'hypothermie.

5. Le fond d'un cours d'eau est instable

La traverse à gué (marcher dans le fond de la rivière) peut s'avérer l'approche la plus sécuritaire pour traverser une rivière. Mais il faut savoir que le fond d'une rivière n'est pas une matière stable.

Le fond d'une rivière est composé de limon, de sable et de boue qui peuvent agir comme une ventouse sur les pieds et provoquer des chutes.

Lorsque tu traverses la rivière, fais glisser tes pieds lentement vers l’avant. Marche dans une direction diagonale vers le flux tout en se déplaçant vers la rive opposée.

Si tu traverses la rivière en groupe, tu peux avoir une stabilité supplémentaire en tenant les bras et en vous déplaçant en coordination.

Si un des participants du groupe a plus d'expérience et veut traverser en premier, il peut installer une corde sur l'autre rive qui servira de main courante aux autres membres du groupe qui suivront.

Si une personne traverse seule, il peut être indiqué de l'attacher à la taille avec une corde.

6. Le poids du paquetage et des vêtements doit entrer en ligne de compte

Le poids de ton sac peut compromettre ton équilibre provoquer une chute lors de la traversée. Il est important de bien répartir le poids de ton sac avant de traverser. Porter ton sac à bout de bras au-dessus de ta tête n’est pas vraiment une bonne idée. D’une part, cela indique que le niveau de l’eau est trop élevé et d’une autre cela te prive de tes bras comme moyen de garder l’équilibre.

Il est préférable de garder ton sac sur ton dos. Lorsque tu es prêt à traverser, défait la sangle verticale de ton sac pour pouvoir retirer rapidement celui-ci en cas de besoin et éviter de le mouiller. Si le sac se mouille, il deviendra très lourd et cela pourra t’entrainer dans le courant.

En ce qui concerne les vêtements, préconises un short qui ne va pas avoir autant de poids qu’un pantalon une fois mouillé.

7. La technique de sauter de roche en roche est dangereuse

Tu te vois survoler la rivière en sautant de roches en roches ? Si cette idée peut s’avérer l'option la plus efficace dans certains cas, en réalité il s'agit rarement de ta meilleure option. .

Tout d'abord, il est difficile d'évaluer la distance réelle entre des appuis à partir du bord de la rivière. Ça parait souvent facile, alors qu'el réalité les roches sont plus .éloignées les unes des autres qu'elles ne le paraissent.

De plus, les roches d'une rivière peuvent paraître stables, mais leur équilibre demeure toujours fragile. Leur surface est souvent glissante en raison de l'eau, de la mousse et de la boue qui les recouvrent et qui agissent comme des peaux de banane sur le trottoir. À moins de vraiment connaître le passage en question, sauter de roche en roche est vraiment une approche à éviter pour traverser un cours d’eau de façon sécuritaire.

8. La stabilité peut te sauver la vie

Il faut que tu détermines ce que tu porteras dans tes pieds. Si, par peur de mouiller tes souliers, tu décides d'y aller nu pieds sois prévenu. Le fond d'une rivière est souvent remplit de gravier et de roches coupantes. Il faut donc avancer dans cas avec une grande précaution, si tu veux conserver tous tes orteils.

Si tu transportes des sandales qui s'attachent ou des souliers d'eau, tu as ta situation idéale. Les "gagounes" sont à éviter, car tu risques de les perdre en chemin. Le fait de conserver tes souliers de randonnée te permettra de traverser la rivière de façon sécuritaire, mais peut compromettre le reste de ta randonnée.

Avoir à marcher plusieurs kilomètres avec les pieds mouillés peut s'avérer fort désagréable, il faut donc que tu évalues ce qui te convient le mieux. Les bâtons de randonnée peuvent d'abord t'aider à évaluer la profondeur de l'eau avant de t'aventure dans le courant.

Mais utiliser ses bâtons de randonnée pour se stabiliser dans l’eau lorsqu'on avance constitue possiblement la meilleure approche. Plus tu es stable sur tes pieds, plus facilement tu pourras te déplacer.  Plus la surface de contact de la rivière est grande, plus importante est la stabilité, ce qui sera renforcer en utiliser tes bâtons pour évaluer la profondeur et la consistance du fond avant chacun de tes pas.

9. Ne construire un pont qu'en cas de force majeure

Construire un pont en jetant des trucs dans l'eau parce que tu ne veux pas te mouiller n'est pas une bonne idée. Non seulement ça perturbe l'écosystème de la rivière, mais traverser sur des objets instables ne permet pas de contrôler chacun de tes mouvements.

Il se forme parfois des ponts naturels suite à la crue des eaux. Souvent de branches de roches ou même d'un tronc d'arbre qui traversent. Il ne faut surtout pas que tu te fier à leur apparente solidité pour traverser dessus, mais tu peux traverser à cet endroit si l’eau n’est pas trop profonde et que tu peux t’y appuyer pour garder l’équilibre en traversant à guets.

Tu te trouves à un endroit difficile d'accès et tu dois traverser la rivière en urgence ? Abattre un arbre peut alors être considéré comme une méthode de survie pour traverser une rivière ou un cours d'eau.

Si tu es contraint de le faire, assure-toi que l'arbre est assez gros pour supporter ton poids et assez long pour relier les deux rives du cours d'eau que tu t'apprêtes à franchir. Il faut aussi qu'il tombe dans la bonne direction et qu'il soit assez proche de la rive parce tu ne seras pas capable de le bouger. Mission très hasardeuse s’il en est une.

Sources:

https://www.evanela.com/

http://www.survie-et-survivalisme.com/

https://fr.wikipedia.org/