7 conseils pour organiser une rando-frissons

il y a un mois

Tout le monde a des souvenirs d’enfance de l’halloween. Que ce soit lié aux quantités de bonbons que tu ramassais, aux costumes que tu as déjà portés ou à l’aspect particulièrement lugubre de certaines maisons sur ton parcours, y’a toujours eu une ambiance de fête et de mystères qui entourait la fête des morts.

Si tu es toujours à l’affût de la nouveauté, et que tu cherches une nouvelle façon de pimenter tes randonnées, le prochain texte est pour toi.

Je te propose de combiner les belles conditions qu’offrent les températures d’automne et  ta passion pour la nature pour retomber en enfance et revivre une partie de cette frénésie qui t’animait à l’approche de l’halloween.

Que tu aies envie de quelques frissons, de te changer les idées, de vivre l’aventure de ta vie, ou te de trouver des excuses pour manger des bonbons, il existe plein de façons de fêter l’halloween en nature.

1.       Choisis judicieusement ton site

L’âge des participants influencera grandement le genre de marche que tu organiseras en forêt. Si tu veux faire cela familiale et que tu organises la chose pour de jeunes enfants, tu ne choisiras pas le même genre de parcours que si tu veux que tes amis chient dans leurs culottes.

Dans les deux cas, je t’encourage pour ta première expérience de faire une courte randonnée, sur un sentier que tu connais bien et dont la surface est relativement plane. Encore mieux, fait une randonnée de reconnaissance pendant le jour afin de bien comprendre les difficultés sur le parcours. Installe-toi des repères visuels au besoin (tu trouveras des collants réfléchissants dans presque tous les magasins ou on vend des articles d’halloween).

Renseigne-toi aussi avant sur l’accessibilité des sentiers à ces heures. La plupart des sites aménagés seront fermés. La meilleure option est de connaître le propriétaire d’un terrain privé qui acceptera que tu organises ton activité sur sa propriété. Prévois tout cela à l’avance pour éviter d’être déçu.

C’est déjà assez terrifiant de se retrouver en forêt la nuit, mais certains sites offrent un élément macabre  supplémentaire qu’il peut être intéressant d’exploiter. Ce peut être un bâtiment abandonné, un lieu réputé hanté, le théâtre d’un fait divers sordide, ou encore le site d’un événement catastrophique réel comme un site d’écrasement d’avion.  Tous les prétextes sont bons pour augmenter le facteur frissons.

Je t’encourage à faire tes recherches à ce sujet, tu pourrais être surpris de ce que ta trouver. Et si jamais tu ne trouves rien d’accessible, il restera toujours ton imagination pour créer une ambiance.

2.      Créer une ambiance

La forêt est la scène parfaite pour inventer les histoires les plus sordides qui soient. À ce sujet, tu peux t’inspirer des films ou d’histoires connues pour donner un sens à ta marche. En plus de créer du mystère, il se créer un esprit de groupe autour de l’histoire ou de la thématique que tu proposes.

Vous pourriez tous être des chasseurs de fantômes à la recherche du spectre de la montagne, un groupe de vampires qui tente de décimer la race humaine, une confrérie de sorcières qui fuit l’inquisition, des détectives voulants résoudre un meurtre, un cheptel d’aventuriers en quête d’une pierre magique…

Pour y croire, il faut que tout le monde embarque et joue son rôle. C’est là que les costumes peuvent aider à donner vie à l’histoire que tu proposes. Question pratique, juste penser que ces costumes ne doivent pas être trop élaborés, sans quoi ils risquent d’être encombrants pendant la marche.

3.       Met la noirceur en lumière

La pénombre est un aspect central du mysticisme qui entoure l’halloween. C’est entre autres l’occasion d’aller au-delà de ce que l’on peut voir. Pour cette raison,  une randonnée de nuit sera toujours une expérience particulièrement fascinante, car elle t’offre l’occasion de découvrir un lieu  de façon tout à fait différente. En ce sens, parfois, il n’est pas nécessaire de se costumer pour être dans l’ambiance.

Marcher en forêt la nuit, c’est l’occasion d’écouter les bruits de la forêt, d’observer le jeu des ombres et de la lumière sur les différents éléments du paysage, et de dépasser ta peur de l’inconnu.

Toi et tes acolytes devrez vous munir d’une source de lumière fiable. Bon, tu as toujours ta lampe frontale, mais il peut être très intéressant d’utiliser une lanterne ou une source de lumière plus diffuse qu’une lampe de poche. Non, une chandelle, ce n’est pas une bonne idée ! (en plus des risques d’incendies ou d’accidents, c’est trop peu fiable).

Une lumière diffuse ne détaille pas aussi nettement les éléments du décor et les ombres paraissent encore plus menaçantes, ce qui fait que ton cerveau reste en état d’alerte constant, état d’esprit parfait pour ce type de soirée. Une lanterne peut s’avérer un excellent choix.

4.      Propose une quête

Une autre façon de créer de la fascination et du mystère est de proposer d’atteindre un but précis. Cela peut être un endroit, un objet ou encore une personne qu’il faut sauver. La quête créer une attente et donc un élément de stress qui augmentent le suspens.

Si tu te sens créatif, tu peux organiser un jeu d’indices sous forme de chasse aux trésors. Tu pourras par exemple, cacher des bonbons (ou autres objets) en guise de récompense ou d’indices. Avec les enfants (grands et petits), c’est un hit assuré !

5.      Encourage l’esprit de groupe

Plusieurs actions peuvent être entreprises pour permettre aux participants de connecter entre eux. En favorisant l’esprit d’unité, tu amènes les gens à se faire confiance et il leur sera ainsi plus facile d’avancer malgré la peur.

Par exemple chanter ou danser en groupe favorise le rapprochement et l’harmonisation des membres du groupe. C’est aussi une occasion d’ancrer sa thématique afin que tout le monde embarque dans l’histoire que tu proposes. Faire un jeu ou l’humour est à l’honneur est aussi une excellente façon d’arriver à ce résultat. Jouer à se faire peur doit toujours rester un jeu !

La façon de marcher en forêt peut aussi faire l’objet d’une activité rassembleuse. Par exemple, le groupe marche à la file indienne et chaque participant se tient la main. Seule la personne à l’avant du groupe porte à source de lumière. Celle-ci prévient les autres de la présence d’un obstacle en serrant la main de la personne à sa suite et ainsi de suite, l’information se transmet d’un participant à l’autre jusqu’à la fin de la file.

Si tu connais un site sécuritaire pour allumer un feu (et que tu as déjà fait ta réserve de bois au préalable) ce pourrait être vraiment intéressant de t’y installer avec ton groupe tout autour pour une séance d’histoires à faire peur ou pour des jeux de devinettes et d’énigmes (tu trouveras des liens utiles à la fin du texte).  C’est encore mieux si tu relies tout ça à ta thématique, car ça ajoute encore plus de réalisme.

6.      Utilise la surprise

Quoi de mieux que la surprise pour canaliser la peur ? Y’a rien de plus amusant qu’on bon BOUH ! bien placé pour maintenir une atmosphère de tensions.

Mais surtout, il ne faut pas en abuser. Le timing et le dosage est essentiel. Le déclencheur de la surprise peut aussi varier. On peut utiliser des objets pour faire des bruits étranges, demander à un complice de se déguiser pour surprendre le groupe, ou encore mettre un objet dans un arbre qu’on fait tomber en tirant sur une corde, faire tomber des arbres morts à quelques mètres du sentier, accrocher un morceau de fourrure à un arbre pour simuler la présence d’un animal…y’a pas de limites au fun que tu peux avoir quand tu es bien préparé.

Prend le temps de tester des trucs et surtout ne fais rien de trop élaboré, les choses les plus simples sont parfois les plus efficaces.

7.      Prends le temps de regarder les étoiles

Peu importe le degré d’intensité de la rando-frissons que tu désires organiser, il serait dommage que tu ne profites pas de la nuit pour observer les étoiles. L’avantage de l’automne est qu’à la fin octobre, il n’y presque plus de feuilles dans les arbres et le ciel est ainsi plus accessible, même en milieu boisé.

Si tu as l’audace de te rendre à un point d’observation, c’est encore mieux. Rien de plus inspirant que constater l’immensité du ciel du haut d’une montagne.

C'est là l'occasion de faire la paix avec ce qui t'as terrifié. C'est le moment de réunir les membres du groupe pour une dernière activité qui fera retomber les tensions.

Car au bout du compte, c'est en cela que réside l'essentiel de la fête de l'halloween: prendre une distance de nos peurs avec humour pour pouvoir mieux les accepter par la suite.

En terminant,

Si parfois la nature peut nous paraître étrange et cruelle, c'est que nous ne sommes pas encore donné assez de peine pour la connaître comme elle le mérite.  La forêt est le théâtre de cette transformation qui t'amènera à comprendre que la plupart de tes peurs ne sont que le fruit de ton imagination.

Une fois que tu acceptes tous les aspects d'une réalité, tu ne peux plus vraiment la craindre. Rien de mieux que la fête de l'halloween pour faire la paix avec ces dernières craintes que tu nourrissais sans vraiment le savoir.

Liens utiles

Pour trouver des jeux et des énigmes

https://enigmatik.epikurieu.com/enigmes/logique/1/tag.fhtm

https://www.jesuisanimateur.fr/jeux/category/list/enigmes-et-devinettes/

Pour des chansons et comptines d’halloween

https://www.educatout.com/pdfs/Cahier-de-chansons-d-Halloween.pdf

http://www.momes.net/Comptines/Comptines-de-fetes/Comptines-sur-halloween

Montagne noire St-Donat: site d’écrasement d’un avion militaire

https://lanaudiere.ca/fr/activites-lanaudiere/plein-air/randonnee/belvedere-liberator-sommet-montagne-noire/

Pour vous mettre dans l’ambiance

Villages abandonnés

https://www.urbexplayground.com/fr/rurex/le-village-abandonn%C3%A9-de-rivi%C3%A8re-la-guerre

https://www.saguenaylacsaintjean.ca/fr/activites/activite-village-historique-de-val-jalbert

https://villagequebecois.com/village-hante/horaires-et-tarifs/