Tu n’as pas de temps à perdre

Sunday, February 24, 2019
0 Commentaires


Comme tant d’autres, tu t’es sans doute déjà demandé de quoi était fait le bonheur.

Personnellement j’ai du passé des années à me polluer l’esprit avec cette foutue question. Et c’est au moment où j’ai cessé de me la poser que les plus grands miracles sont arrivés dans ma vie.

Je t’explique.

C’est que j’ai toujours eu tendance a avoir pleins de projets en tête. Je pars souvent dans différentes directions à la fois.

Si j’avais été Christophe Colomb, j’aurais probablement été tellement excité en découvrant un autre continent que j’aurais trouvé le moyen de faire le tour du monde 3 fois sans jamais réalisé ce que j’avais accompli.

De peur de passer à côté d’une expérience ou d’une idée qui m’amènerait à améliorer ma vie et celle des autres, j’ai tendance à perdre le focus. C’est que cette partie de moi qui veut accomplir des choses pour les autres a longtemps été le capitaine du navire de ma vie.

Mais un jour à 30 ans, j’ai frappé un mur. En voulant me remettre en forme, j’ai passé un test physique qui m’apprend que mon corps a l’âge biologique d’un homme de 69 ans !

Pas besoin de te dire que ce fut le choc. À cette époque j’étais célibataire et désirais rencontrer une femme dans la trentaine. C’est en prenant conscience de tout ce qu’impliquaient les résultats de ce test que le déclic a opéré.

Il m’est apparu évident qu’il n’existait surement pas des tonnes de femmes de trente ans qui recherchaient des hommes de 69 ans pour partager le reste de leur vie.

Cette remise en question a en quelque sorte arrêtée l’horloge de ma vie. J’avais encore tant de choses à vivre…et là, la vie me rappelait à l’ordre en me disant que j’avais mis beaucoup de temps sur milles projets et que j’y avais laissé ma santé en cours de route.

Que pouvais-je accomplir de significatif pour reprendre le contrôle de ma vie ?

J’ai commencé par initier une mutinerie. Je me suis débarrassé de ce capitaine qui s’entêtait à accoster sur toutes les îles qu’il croisait en croyant y trouver un trésor.

J’ai bloqué le gouvernail du bateau vers l’île de la remise en forme et je me suis trouvé un équipage qui m’aiderait à garder le cap dans la tempête.

Et en moins d’un an, j’y suis parvenu !

Une fois que je me suis mieux senti dans mon corps, j’ai eu envie de reconquérir le monde. Mais cette fois j’allais faire des choses pour moi, vivre des expériences qui m’apportent du plaisir et de la vitalité.

Dans le processus, j’ai compris que le temps était l’illusion de celui qui ne sait pas où il s’en va.

Avant, j’avais toujours l’impression d’en manquer, aujourd’hui je sais que tant que je fais ce que j’aime et que je fais un pas en avant pour me rapprocher de mon but, il est inutile de regarder en arrière.

Ne fais pas comme moi et attends pas de frapper un mur.

Tout se passe là maintenant.

Le temps perdu ne revient pas, mais les erreurs que l’on a commises peuvent nous servir à sortir de son emprise.

Le temps te bouscule quand tu as des regrets, il te sourit quand tu t’arrêtes pour apprécier ce qui est.

Vis chacune de tes aventures à fond sans te soucier des tempêtes qui sont sur ta route. Il n’y a rien pour toi dans le passé et la seule raison de regarder dans le futur est de rapprocher de ce que tu souhaites accomplir aujourd’hui.

Tout ce que tu fais par amour de toi ne sera jamais une perte de temps.

Fais ce que tu aimes. Apprend à aimer tout ce que tu fais. Et jamais tu n’auras le sentiment de perdre ton temps.

COMMENTAIRES ET ÉVALUATIONS

Vous devez vous connecter pour interagir avec notre communauté. Se connecter S'inscrire

Inspirez notre équipe

Notre équipe travaille dur pour vous offrir la meilleure expérience possible et le site Web parfait. Si vous avez des idées, des suggestions ou des commentaires, nous serons heureux de vous lire.