Qu'est-ce que le dénivelé et l'élévation ?


En montagne, la difficulté d'une randonnée ne s'évalue pas seulement en fonction du nombre de kilomètres parcourus... Il faut aussi ajouter le critère de la différence d'altitude qu’on appelle le dénivelé. Et oui, le temps qu'il faut pour parcourir 5 km en plaine n'est pas le même que pour parcourir 5 km avec 800 mètres de dénivelé !

Au fait, ce que le dénivelé ?

Le dénivelé est la différence d'altitude entre deux points géographiques. Par exemple, le début de votre randonnée se situe à une altitude de 1000 mètres et le sommet que vous voulez atteindre est à 1800 mètres, vous devez donc surmonter 800 mètres de dénivelé positif (différence entre le point le plus haut et le plus bas). Une fois au sommet, vous devrez bien sûr redescendre, ce qui signifie que vous devrez surmonter 800 mètres de dénivelé négatif.

Cet exemple illustre le concept de descente verticale globale, mais il ne tient pas compte de toutes les montées et descentes que vous devez réellement effectuer. En fait, sur la plupart des itinéraires de randonnée, il est inévitable de descendre quelques mètres et de remonter ensuite, prenons l'exemple suivant pour être plus clair :

Vous partez du point A, qui se trouve à 0 mètre au-dessus du niveau de la mer, et votre objectif est de monter jusqu'au sommet du point F, qui se trouve à 1000 mètres au-dessus du niveau de la mer. Vous avez donc 1000 - 0 = 1000 mètres de dénivelé positive globale. Cependant, le chemin passe par des lacs et par les points B, C, D et E. On monte puis on descend plusieurs fois avant d'atteindre le sommet du point F. Pour connaître la différence d'altitude réelle que vous allez couvrir, vous devez additionner toutes les ascensions. Le dénivelé cumulé des montées est donc de :

-       dénivelé entre les points A et B = + 500 m

-       dénivelé entre les points C et D = + 500 m

-       dénivelé d'altitude entre les points E et F = + 500 m

Comment mesurer la différence d'altitude ?

Il existe différentes solutions pour mesurer le dénivelé sur un itinéraire de randonnée. La première consiste à regarder les topos de randonnée. Le dénivelé total (cumulée) est systématiquement mentionnée dans les descriptions d'itinéraire.

La seconde consiste à utiliser la bonne vieille carte de l'IGN au 1/25000, qui est l'outil qui vous donne le plus d'informations grâce aux courbes de niveau. En géographie, une courbe de niveau est une ligne formée par des points qui se trouvent à la même altitude. La distance entre deux courbes de niveau varie d'une carte à l'autre, mais pour les cartes au 1/25e, elle est généralement de 10 mètres. Ainsi, plus les courbes sont proches les unes des autres, plus la pente est raide.

Il vous appartient donc de calculer soigneusement la somme des montées et des descentes. Pour vous aider, des courbes maîtresses plus épaisses indiquent la hauteur tous les 50 mètres (pour les cartes où l'équidistance entre deux courbes est de 10 mètres). La lecture de la carte est accessible à tous, mais nécessite certaines capacités d'orientation.