7 activités de plein air à pratiquer avec son chien

il y a un mois

Se promener en nature avec son animal de compagnie est une activité qui procure beaucoup de satisfaction. Il se créer un lien magique entre l’homme et la bête, un peu comme si la nature avait le pouvoir de diminuer l’importance de nos différences pour nous faire découvrir ce que nous partageons de commun.

Pour cette raison, j’ai pensé à te donner des idées d’activités qui vont te permettre prolonger cette magie en bougeant dehors de façon différente.

1.       Les jeux de rapportage

Le jeu le plus instinctif et sûrement le plus facile à initier avec son chien est le lancé du bâton. C’est encore plus excitant dans le bois, car ton animal devra utiliser ses réflexes olfactifs pour retrouver l’objet, ce qui le stimule encore plus.

Plusieurs races de chiens ont été conditionnées pendant des centaines d’années à rapporter des objets, notamment les produits de la chasse, c’est pourquoi ce geste est si naturel chez la plupart des canidés.

Si l’instinct va pousser la majorité des chiens à courir après le bâton, ce n’est pas toujours évident de leur montrer à le rapporter. C’est dans leurs gènes de courir après une proie, mais un peu contre nature de rapporter le fruit de leur chasse à un membre de la meute.

D’ailleurs, c’est faux de penser que tous les chiens aiment ça. Mais surtout ne te décourage pas si pitou te regarde avec des points d’interrogation dans les yeux, tu seras content  d’apprendre que tout ça peut être enseigné à ton animal. Notamment en le conditionnant de façon positive.

Il existe plein d’autres objets qui peuvent se substituer au bâton pour augmenter le plaisir, balle, ballon frisbee, n’en sont que quelque exemples, le principe est toujours le même. Tu lances, il rapporte. Que du bonheur !

2.      Parcours d’obstacles d’agilité

Souvent proposé en marge des cours de dressage, les parcours d’agilités permettent de développer à un niveau plus subtil la communication avec son animal.

Le principe consiste pour le maître à guider le chien à travers un parcours d’obstacles qui met au défi les habilités motrices du chien et la vigilance du maître. Sauts, course en zig-zags, ramper, grimper, jeux d’équilibre. Cette activité est si populaire qu’il pousse des écoles et des parcours partout au Québec.

Comme le principe est de développer la vitesse d’exécution, la contribution physique du maître est un peu plus intense que dans les jeux de rapportages. Il faut disposer des obstacles et d’un grand espace, c’est pourquoi la plupart du temps, les parcours sont aménagés à l’extérieur. Il existe surement une école près de chez toi. Plaisir garanti !

3.      Hébertisme

Avant les parcours d’arbre en arbre, les modules de jeux dans les parcs, les courses à obstacles dans la boue, il y avait l’hébertisme.

L’hébertisme est un parcours d’obstacles qui a été bâtit en nature pour développer les capacités physiques de l’humain. C’est une façon très saine de mettre son corps en action dans un environnement naturel. En gros, c’est comme l’agilité, sauf que tu fais le parcours avec ton chien et tu adaptes à ce qu’il ne peut faire. 

Ces pistes en forêt constituées de plusieurs modules en bois et en cordage, permettent de s’entraîner, mais surtout de s’amuser à travers différents défis à relever au niveau du sol ou à quelques pieds de hauteur.

Juste t’informer avant de t’y rendre pour t’assurer que tout sera le bienvenu.

4.      Dans l’eau : natation- Canot-cayak- paddle bord

Les activités sur l’eau ne sont pas nécessairement faciles à inculquer à l’animal. Même si la plupart des chiens aiment l’eau et qu’ils savent nager d’instinct, ils ont aussitôt fait de vouloir gagner la rive dès que l’objet de leur fascination disparaît de leur champ de vision.

Ainsi, un chien peut passer son après midi à te ramener le bâton que tu lances à l’eau, mais voudra regagner la rive au moment où ce bâton aura disparu.

Le défi est d’autant plus grand si tu lui demandes de se tenir tranquille dans une embarcation flottante. Plus le chien est gros, plus son poids risque de compromettre l’équilibre de l’embarcation. D’autant plus qu’il sera nerveux les premières fois. Comme toutes nouvelles expériences, il est préférable d’y aller par étapes. Voici quelques trucs pour que l’aventure se déroule bien :

1.       T’assurer de bien maitriser le « assis » et le « reste » avant de s’aventurer sur l’eau, il sera trop tard de penser à ce détail quand ton chien aura sabordé ton navire pour aller foutre la pagaille dans un groupe de canards.

2.       Habituer le chien à l’eau d’abord en nageant régulièrement avec lui afin qu’il perçoive positivement l’élément. Ne jamais forcer l’animal à aller à l’eau, l’y inciter par les gestes, un enthousiasme dans la voix ou en lançant un objet pour qu’il le rapporte.

3.       Créer un climat positif autour de l’embarcation (en y mettant de la nourriture qu’il affectionne à l’intérieur par exemple). Rendre l’embarcation confortable et sécuritaire pour l’animal.

Permettre à l’animal de se familiariser avec l’embarcation en le monter dedans lorsqu’il est bien stable au sol avant d’aller sur l’eau. Commencer l’aventure aquatique dans une embarcation plus stable comme une chaloupe, le pédalo ou de paddle bord peut s’avérer nécessaire pour certains chiens plus nerveux.

4.       Procure-lui une veste de sauvetage. Ce n’est pas quand tu auras chaviré au milieu du lac qu’il faudra penser  comment te tirer d’affaire. Au moins avec une veste, pitou de risquera pas sa vie.  

Elle peut aussi utile avec certains chiens ne voudront rien savoir de monter dans ton canot, mais qui seront très contents de te suivre à la nage. Une veste de sauvetage permettra à ton chien de te suivre presque n’importe où.

5.      Les sports tractés

Les sports tractés sont en vogue plus que jamais. La raison en est bien simple, il s’agit d’une activité tout aussi naturelle pour l’animal que l’humain.

Si tous deux doivent apprendre à coopérer afin de conjuguer leurs efforts, tous deux y trouveront l’occasion de mieux communiquer ensemble.

Le canicross

Le principe est simple; l’animal tire, l’humain modère en courant derrière. On installe un harnais spécialement conçu pour la tractation sur l’animal auquel tu es relié par une corde dont une partie est élastique pour absorber les contrecoups.

Tu attaches ça à une ceinture spécialement fabriquée que tu portes comme un harnais.

En principe, c’est le chien qui décide de la direction à prendre, mais en tout temps tu gères le débit de la course en enseignant des commandements précis au chien : ralentit, arrête, droite, gauche.

Le canicross est la première activité à intégrer dans le sports de tractions, car elle permet un à l’humain un meilleur contrôle de l’animal. Une fois les commandements bien intégrés en course, on peut utiliser un autre moyen pour avancer.

Skijooring : en skis

Importé des pays nordiques scandinaves, ce sport unique te permettras de te dépasser en hiver sur les sentiers enneigés.

Même principe que le canicross, mais en skis. Soit des skis alpin ou des skis de fond, l’important est qu’ils aient un cadre pour te permettre de suivre avec des pas de patins qui t’offrent plus de contrôle sur les virages.

Bikejooring : à vélo

Un peu plus accessible que le skijooring, le bikejooring requiert un équipement supplémentaire qui permet de relier le vélo à l’animal sans que la corde s’emmêle dans les roues. Le principe est à peu près le même qu’en ski, la différence majeure est de trouver des endroits où pratiquer. Les pistes cyclables n’étant pas nécessairement recommandables, surtout au début !

Plus accessible, si tu n’es pas très à l’aise avec le dressage et que ton pitou est du style à courir après tout ce qui bouge, tu trouveras peut être plus simple de munir ton vélo d’un support qui gardera ton animal sur le côté de ton vélo.

Trottinette à chien

Il n’est pas nécessaire d’avoir un gros chien pour profiter des sports tractés, c’est aussi le cas pour la trottinette. Il faut aussi se rappeler que le chien ne tire jamais la totalité du poids que vous représentez avec votre équipement.

Une fois le mouvement initié, l’animal ne fait que courir en sentant une légère tension quand tu n’arrives pas à suivre le rythme ou quand le relief lui impose de ralentir. C’est pourquoi un seul chien par adulte est largement suffisant. À pratiquer l’hiver sur des sentiers aménagés de préférence.

6.      Faire du yoga avec pitou 

À la base, le yoga implique une série de mouvements naturels qui ont été inspirés des animaux. Tu as surement déjà remarqué que la curiosité naturelle des chiens fait en sorte que Toutou n’est jamais très loin quand tu tentes d’imiter un pretzel. C’est une activité qu’il est possible de pratiquer naturellement avec son chien.

Très populaire chez nos voisins du sud, le doga est une activité qui peut se pratiquer en groupe à Montréal (Dogue shop). On y apprend entre autres comment y faire participer l’animal sans se blesser.

Il faut réserver et les sessions se remplissent rapidement, mais c’est un bon point de départ qui nous permet de connaître quelques rudiments de base pour reproduire l’expérience.

7.      Se reposer

De plus en plus d’entreprises acceptent les chiens dans leurs établissements. Certains ont même tenté de se démarquer en modifiant leurs installations pour faciliter la cohabitation entre l’humain et l’animal.

Si bien qu’aujourd’hui, certains hôtels, auberges, restos et spas sont ouverts à la présente de ton ami poilu.

Rien de mieux après une belle journée d’activités au grand air que de relaxer dans un endroit où on ne regardera pas de travers parce que tu traites toutou comme un membre de ta famille.

Tu peux donc prévoir de plus longs séjours, car tu n’as pas à retourner à la maison à cause de ton animal.

En terminant, il existe de plus de façons de bouger en plein air avec son chien. Toujours partant pour une aventure en nature Fido, est souvent le plus fidèles des partenaires que tu ne pourras jamais avoir. Jamais il ne te dira non, jamais il ne se plaindra de la température ou de manque d’entrain.

C’est même le partenaire parfait; celui qui est le plus susceptible de te pousser à te lever pour bouger dehors. Raison de plus pour trouver de nouvelles façons de lui communiquer ta gratitude.

Voici quelques liens utiles :

http://ledoggycafe.com/

https://www.dogueshop.com/cours-de-doga

https://www.journaldemontreal.com/2018/04/27/6-activites--pas-plates--du-tout-a-faire-avec-son-chien-a-montreal