Trouver la moustiquaire parfaite pour le plein air

il y a 8 mois

Tu en as plein le c… des bébittes ?

Tu détestes d’asperger de produits chimiques collants dont l’odeur te donne la nausée ?

Tu as essayé toutes les recettes de grand-mère avec des produits naturels sans pouvoir chasser le naturel de ces chasseurs miniatures qui te pourrissent la vie ?

Tu reviens de chaque randonnée avec l’impression qu’un aveugle pourrait promener ses doigts sur tes piqures et y lire une histoire compliquée ?

Surtout, ne désespère pas.

Y’a rien de plus efficace qu’une bonne moustiquaire pour conserver son hémoglobine. Léger, pratique et surtout intraitable avec tous les types d’insectes, c’est le confort assuré ! Et maintenant,  on en retrouve sous plusieurs formes. Tu pourras donc t’adonner à tes loisirs préférés en plein air à toutes heures, à toutes périodes de l’année et dans tous les territoires auxquels tu rêves d’aller !

Dans le texte qui suit, tu trouveras différentes formes de protection moustiquaire pour te protéger de presque tous les défis qu’offrent ces petites bêtes aillées…

Pour les déplacements

Si la plupart des vêtements offrent une protection élémentaire contre les moustiques, ils peuvent s’avérer parfois inefficaces contre des types d’insectes plus petits ou plus agressifs comme les tiques, les brûlots et les mouches à chevreuil. Si tu es du genre à aimer les contrées plus sauvages où les insectes piqueurs sont aussi présents que l’oxygène dans l’air, il te faudra prendre des mesures plus extrêmes qu’un bermuda ou un t-shirt pour éviter que tu t’évanouisses au bout de ton sang.

Si tu ne te soucies pas trop de l’allure que tu auras (de toutes façon dans le bois, y’as-tu quelqu’un qui s’en soucie ?),  il existe une façon de te protéger adéquatement de la tête aux pieds sans avoir d’avoir à t’habiller comme en hiver en plein cœur de juillet !

Pour la tête

Le chapeau moustiquaire est un couvre-chef simple à larges bords et  à partir duquel se déploie une moustiquaire qui protège le visage et le cou. Il en existe différents modèles dont les variantes s’établissent en fonction de la largeur des bords.

Plus les bords du chapeau sont larges, plus la protection moustiquaire est éloignée du visage, ce qui le rend plus confortable et efficace (si le moustiquaire colle à la peau, cela augmente tes chances de te faire piquer malgré cette protection).

Il existe aussi des filets moustiquaires pour la tête qui s’adaptent à n’importe quel type de chapeau. L’avantage de ceux-ci est qu’ils se plient et se rangent facilement dans ta poche (ce qui peut servir si tu veux voler au secours d’une demoiselle en détresse et que tu ne veux pas l’effrayer en rageant subtilement ta moustiquaire).

Peu importe la solution que tu choisis pour protéger ta tête, il est important que la moustiquaire soit munit d’une corde ou un élastique pour l’ajuster dans le bas. Sans quoi tu risques d’avoir des visiteurs qui vont venir te siller dans les oreilles. Et crois-moi, c’est fantastique une moustiquaire jusqu’à ce que une de ces bestioles affolées réalise qu’elle est piégée avec son déjeuner !

Le prix : Pour aussi peu que 6 $, tu peux trouver un filet pour la tête et le prix des chapeaux peuvent varier entre 10 et 30 $

Pour le haut du corps

Avec la tête, le haut du corps est souvent l’endroit le plus exposé et vulnérable aux piqures. Tu peux augmenter l’efficacité de tes vêtements en ajoutant une moustiquaire par-dessus. La veste moustiquaire est ajustable aux poignets et à la taille et comporte souvent un capuchon. Une fermeture glissière est aussi présente au niveau du cou pour faciliter l’accès au visage.

Prix : environ 15 $

Si tu es plus soucieux de ton allure, il existe aussi des vestes de type « hoodies » avec un capuchon moustiquaire intégré qui plairont surement à l’ado en toi. Composé de tissu qui rendra fou les plus persistants des brûlots, ils ont du style et sont offerts dans différentes couleurs ( oui, on peut les serrer aux poignets et à la taille).

Prix : environ 25 $

Pour les mains

La meilleure protection contre les piqures pour les mains est de porter  des gants.  Les gants de cuirs sont plus résistants, mais très chauds. Des gants de nitriles peuvent s’avérer une très bonne solution, mais ils peuvent être inconfortables à la longue.  Malheureusement, les mains sont possiblement la partie du corps la plus difficile à protéger des piqures d’insectes, le plus simples est de les enfourner dans tes poches ou de les enduire généreusement de répulsif (il faudra dans ce cas éviter de de gratter le nez ou te frotter les yeux).

Pour le bas du corps

On porte moins attention aux jambes pour les piqures, car elles sont moins exposées et toujours en mouvement, ce qui complique un peu la tâche de nos bourreaux. Si tu possèdes déjà un vêtement qui se serre à la cheville et à la taille, tu trouveras peut-être superflus d’enfiler un filet par-dessus tes jambes.

Pourtant, l’avantage de porter un pantalon moustiquaire est difficile à ignorer. S’il fait chaud,  tu t’en rendras compte assez vite. Comme tu peux enfiler un bermuda en dessous (c’est tout de même plus efficace avec un pantalon), c’est beaucoup plus confortable.

Il est aussi munit d’élastique ou de corde pour le serrer aux chevilles et à la taille, ce qui augmente grandement leur efficacité. Assure-toi seulement de ne pas choisir un vêtement trop ajusté.

Une fois arrivé à destination

Le vestibule

Si ta tente constitue un abri efficace contre les moustiques, tu peux optimiser ses attributs en choisissant une tente avec un vestibule ou en ajouter un en option aux points d’entrées et de sortie de ta tente. Comme un sas dans un sous-marin, le vestibule sert de lieu de transition et d’entreposage qui permet de limiter les entrées et sorties et donc donner moins d’occasion aux bestioles de s’immiscer dans ton antre.

Le filet moustiquaire

Léger et compact (une fois plié, il tient dans une petite pochette facile à transporter), le filet moustiquaire s’installe tout autour de l’endroit où tu as décidé de te reposer. Fait pour s’installer autour de ton sac de couchage, on en retrouve pour une ou deux personnes.

Comme il est presqu’impossible de ne pas ramener quelques intrus quand tu entres dans la tente, ce filet peut être installé à l’intérieur de la plupart des tentes. De forme pyramidale, il offre assez d’espace pour te permettre de vaquer à tes activités favorites avant de t’endormir sans que tu te sentes coincé comme un poisson pris dans un filet.

Prix : entre 50 et 75 $

Si ta tente est petite et que tu trouves ce type de moustiquaire embarrassant, sache qu’il en existe de plus petits, souvent composés d’arceaux qui permettent de donner forme autour de ton sac de couchage, ce qui procure un peu d’espace au-dessus de ta tête.

Prix : varie entre 50 et 200 $

Le hamac

Le hamac est la solution idéale pour celui qui aime voyager léger et réduire le temps d’installation d’un campement. Presque toujours équipés de moustiquaires, les hamacs de toiles peuvent aussi offrir un moment de détente à l’abri des moustiques.

Le prix de ce genre de hamac peut varier en fonction de la  qualité du matériel et des équipements inclus. On peut en trouver pour aussi peu que 50 $

L’abri moustiquaire

Si tu es du genre à camper en gang ou vouloir avoir plus d’espace à l’abri des moustiques, tu ne pourras plus te passer de ton abri moustiquaire. Aussi appelée tente cuisine, cette structure prévue pour des séjours prolongés au même endroit offre plus d’espace et de confort que la plupart des tentes ordinaires. L’abri moustiquaire est un genre de  tente dont les murs sont constitués de moustiquaires sur lesquels on peut déplier une toile en cas de pluie.

Ces abris sont habituellement assez grands pour y tenir debout, pour cuisiner et réunir autour d’une table jusqu’à 8 personnes.  Si les modèles sont de plus en plus légers et faciles à monter, les tentes cuisines peuvent par contre être assez volumineuses à transporter.  Comme c’est le genre d’installation qui convient davantage à celui qui a accès à un site aménagé et qui peut approcher son véhicule près du site de campement, cela ne représente pas un gros inconvénient.

On en retrouve avec ou sans plancher, de forme rectangulaire ou hexagonale et la plupart des modèles offrent un toit et des murs qui peuvent protéger en cas de pluie.

En terminant voici certaines choses utiles à savoir quand on fait l’achat de n’importe quel type de moustiquaire :

-          S’assurer qu’elles résistent minimalement au feu; dans le cas contraire,  un tison peut facilement les perforer et les rendre inefficaces, il est donc préférable de ne pas les utiliser près d’un feu ou d’une source de chaleur ;

-          S’assurer de leur niveau de résistance aux accros et au frottement;

-          Inspecter régulièrement et le réparer au fur et à mesure;

-          S’assurer que le filet résiste aux brûlots et aux plus petits insectes piqueurs (certains quadrillages sont moins serrés et offrent moins de protection) ;

-          Dans le cas d’un vêtement moustiquaire, l’essayer au préalable en magasin avant d’acheter et choisir une taille en fonction des vêtements que l’on prévoit porter en dessous;

-          Nettoyer les moustiquaires à la main avec de l’eau et un savon doux. Éviter de mettre à la machine. Suspendre pour sécher;

-          On peut asperger tout moustiquaire d’un répulsif pour en augmenter l’efficacité.

-          Pour des raisons évidentes, il n’existe pas de moustiquaires imperméables…

Bon été !

Sources :

https://www.lacordee.com/

https://depotpleinair.com/

https://latulippe.com/

https://www.sail.ca/

https://www.canadiantire.ca/