Trucs pour acheter des bâtons de marche

il y a un mois

Quoi savoir pour acheter des bâtons de marche qui ne te laisseront pas tomber

L’image du pèlerin avec son bâton de marche est tenace dans l’esprit des gens.  C’est tellement instinctif de ramasser un bout de bois et de s’en servir comme appui pour se promener en forêt. Mais ça peut devenir rapidement encombrant quand on transporte de l’équipement et que l’on doit composer avec un terrain toujours changeant.

Mais avec la technologie bien des choses ont changées.

Légers, résistants, pliables et ajustables, les bâtons de marche sont rapidement devenus un accessoire essentiel de tous les types de randonneurs.

Utiles pour mieux répartir le poids de son bagage, pour garder en alerte les muscles du haut du corps, pour jauger la profondeur d’un ruisseau, ou même pour d’intimider un ours un peu trop curieux, ils sont avant tout prisés pour servir d’appui et aborder les sections techniques avec plus d’aisance.

Il a notamment été prouvé que l'emploi adéquat de bâtons de marche permet de réduire de 15 % le poids exercé sur les articulations. Cet accessoire précieux aux multiples fonctions, rend la randonnée tout simplement plus agréable.

C'est pour cette raison que cette pièce d'équipement est devenue si populaire.

Mais voilà, qui dit demande à la hausse, dit aussi offre grandissante. Les compagnies rivalisent d'ingéniosité pour ajouter toutes sortes de caractéristiques qui leur permettent de se démarquer, ce qui complique un peu l'aventure du consommateur averti que tu es.

Afin de t'éviter de passer pour un extra-terrestre quand tu te rendras en boutique, je t'ai préparé un petit texte pour te guider dans ton achat.

Je m'en voudrais que pour l'achat de quelque chose d'aussi simple à la base, tu passes des nuits dans l'angoisse de faire le bon choix.

Voici quelques aspects à prendre en considération pour l'achat d'une paire de bâtons de marche susceptibles de supporter un bon bout.

Sors le cash

Comme toute chose matérielle, tu investiras en fonction de ton budget et ta façon de considérer l’importance de l’achat selon tes besoins. Si pour toi le bonheur, est composé de petites randonnées occasionnelles en forêt ou dans les parcs, il est fort possible que tu ne veuilles pas dépenser un max pour des bâtons de randonnée.

Je connais des gens qui utilisent leur  vieux bâton  de ski alpin et ça fait la job. Par contre, tu ne peux pas régler la hauteur ni les plier pour le transport, le confort (qui s'apprécie surtout sur les longs parcours), n'est pas le même.  Pour des longues randonnées, tu risques de trouver tes bâtons de ski plus encombrants qu’autre chose.

Raison de plus pour emprunter les bâtons de marche de ton ami pendant quelques kilomètres questions de valider par toi-même leur potentielle importance dans ton budget.

La durée de vie de cette pièce d’équipement est considérable. Ce qui fait que sur le long terme, investir en qualité peut s’avérer la solution la plus économique. .

Mais attention, y mettre le prix ne veut pas nécessairement dire que tu fais le meilleur achat. Le système de verrouillage à clips ainsi que le système anti-chocs ainsi que les matériaux utilisés pour la tige sont notamment des aspects qui peuvent influencer sur le prix sans en garantir la qualité.

On peut s’attendre à dépenser entre 75 et 200$ pour une paire de bâtons. Habituellement en investissant un 100$, il est possible d’obtenir un excellent rapport qualité prix.

Le rangement

Une des caractéristiques les plus intéressantes des bâtons conçus pour la marche, demeure  leur facilité de rangement.

La majorité des systèmes sont télescopiques et conçus de telle sorte que l’on peut en changer la longueur selon les besoins. Ceux qui font de la photo et qui utilisent un trépied sont familiers avec ce principe.

Le système de rangement des bâtons contient plusieurs éléments qui influencent leur capacité de rangement. Le nombre de brins (sections) en est une. Habituellement, plus il existe de brins, Plus tu as la possibilité de diminuer l’espace qu’ils occuperont dans ton bagage.

Les bâtons à deux ou 3 sections sont conçus pour être accrochés à l’extérieur du sac à dos, ceux à 4 brins peuvent s’insérer dans n’importe quel sac.

Ça peut paraître superficiel comme considération quand tu restes en terrain relativement accessible, mais si tu t’as l’intention de t’aventurer sur des parois escarpées où tes bâtons deviennent aussi dangereux qu’une épée, tu apprécieras le fait que les bâtons de ton partenaire sont bien rangés dans son sac au lieu de te chatouiller la rétine.

Le système verrouillage

Les fabricants de bâtons de marche ont développé 3 systèmes de verrouillage pour permettre de régler la longueur des bâtons.

À vis

Le plus commun, le système à vis, possède l'avantage d'être moins couteux. Tu n'as qu'à faire coulisser les brins à la longueur voulue et visser chacune des sections pour les verrouiller.

C'est simple, mais leur efficacité dépend de ta capacité à bien gérer  la pression à mettre dans ton coup de poignet. S'ils ne sont pas assez serrés, la longueur de tes bâtons va se dérègler progressivement ou même subitement si tu t'y appuies fortement dessus. En plus d'être désagréable, ça peut s'avérer assez dangereux comme expérience, surtout en descente.

S'ils sont trop serrés, tu auras de la difficulté à les desserrer pour les ranger, ce qui en diminue le principal avantage. En raison de cette particularité, les experts s'entendent pour dire que le système de verrouillage à vis, à moins d'y mettre le prix,  convient mieux à des bâtons de marche que l'on prévoit utiliser pour des sorties occasionnelles, avec un paquetage léger,  en terrain plat ou vallonné.

À clips

Le système à clips est plus sûr, mais habituellement plus coûteux que les bâtons avec système à vis. Pour changer la longueur des bâtons, il suffit de « déclipser »  chacune des sections afin de faire coulisser les brins l'un dans l'autre.

Ce système de verrouillage étant plus fiable, on peut s'y appuyer fortement sans risquer de dérègler la longueur. On le recommande pour ceux qui auront à transporter des paquetages plus lourds.

Le mécanisme est aussi plus pratique et rapide, ce qui fait qu'il est facile et agréable d'ajuster la taille des bâtons en fonction des défis offerts par le parcours. On peut aborder n'importe quel type de sentier avec confiance muni de ce type de bâtons.

Zoro

Le pliage en "Z" est conçu pour faciliter l'étape rangement. Un peu comme le système que l'on utilise pour les poteaux de tente, les brins sont retenus ensemble par un élastique qui passe à l'intérieur des tubes.

Pour monter les bâtons, on doit déplier les différentes sections et sortir le brin du haut hors de la poignée jusqu'à ce que le bouton sur la poignée se bloque, les différentes sections s'imbriquent alors les unes dans les autres comme par magie !

Pour démonter le tout, il suffit d'appuyer sur le bouton de verrouillage, enfoncer le premier brin dans la poignée et plier le reste. C'est le système le plus rapide et conviviale de tous. Par contre, on ne peut pas régler la longueur sur tous les modèles (et quand on peut le faire ce n'est que de façon négligeable), ce qui limite grandement son champ d'action.

Mais si tu es du genre à détester te prendre la tête, à voyager léger sur des terrains plats ou peu inclinés, ce mécanisme risque fort de te combler.

La taille

Pour utiliser tes bâtons de marche à leur plein potentiel, tu dois t'assurer que ton coude forme un angle de 90 degrés quand tu as la poignée bien en main. Je sais bien que tu ne traineras pas un compas dans la forêt, c'est pourquoi c'est plus simple de regarder si tes  avant-bras sont parallèles au sol quand tu les ajusteras avant de partir.

Si c'est le cas, bravo ! tu es prêts à affronter n'importe quel type de parcours. Il faut juste t'assurer de régler la hauteur de tes bâtons en fonction de l'inclinaison du sentier. Ils pourront être raccourcis lors de la montée et allongés en descente.

Sur la plupart des bâtons, on a imprimé une échelle métrique sur la tige, ce qui te donne un point de repère pour les ajuster rapidement quand tu as à le faire souvent.

Comme la taille des bâtons est réglable pour les systèmes à vis et à clips, c'est surtout pour les bâtons avec un système en "Z" que le choix de la taille influence vraiment ton achat.

Sache aussi que certains modèles offrent des tailles : Homme ou Femme, ce qui peut aussi affecter ton choix. Mais au bout de la ligne, ce qui importe le plus, c'est comment tu te sens quand tu les as en mains.

Composantes

Tout le monde aime voyager léger et c'est surtout sur cet aspect que les fabricants vont tenter d'influencer le choix des consommateurs.

Les tubes des bâtons de marche sont principalement conçus à partir de deux matériaux: l’aluminium et le carbone. Ils sont tous les deux très légers et leur influence réelle sur le poids du bâton est minime. Concrètement, la différence de poids vient principalement des systèmes de rangement utilisés, des matériaux de la poignée et du système d’absorption des chocs (sur certains bâtons).

Aluminium

La plupart des bâtons sont composés d’un alliage d’aluminium. Il en existe de différents types, certains étant plus légers (et plus chers) que d’autres. L’avantage d’un bâton en aluminium est qu’il est plus souple et résistant que tous les autres matériaux.

Mais si tu es du genre un peu doudounne, tu risques de trouver un peu raide le contact de la pointe de ton bâton sur la roche, sinon, l'aluminium offre un excellent rapport qualité-prix.

Carbone

Certains autres bâtons de marche sont constitués de fibres de carbone à différents pourcentages. Le carbone est plus léger que l'aluminium, mais plus dispendieux.

Règle générale, plus le bâton contient une quantité élevée de carbone, plus il est dispendieux. En carbone à 100%, les bâtons sont extrêmement légers, plus rigides et amortissent mieux les vibrations. Ils sont toutefois assez fragiles, surtout par temps froid, et ont tendance à se casser plus facilement que ceux en aluminium.

Ils se brisent généralement d’un coup sec et l’extrémité sectionnée devient aussi coupante qu’une lame de rasoir. Et non, tu ne pourras pas t’en servir pour te raser la barbe !

Titane

Oui, il existe des bâtons de marche en titane ! Aussi léger que le carbone, encore plus résistant que l’aluminium, c’est le meilleur matériau qui existe sur le marché. Il te faudra cependant t’attendre à délier ta palette de billets, car ce n’est pas donné.

Le confort des mains

Le confort des mains est  primordial dans le choix de bâtons de marche. Les mains sont le point de jonction entre l’outil et le poids du corps. Si la prise est mauvaise ou moins confortable, cela a une incidence sur toute l’expérience.

Deux composantes sont donc à prendre en considération pour le confort de vos mains : la poignée qui est en fait la prolongation de la tige, soit l’endroit où tu poses la main et la dragonne (rien à voir avec une femme d’affaire prête à investir dans tes projets) qui est en fait la courroie qui empêche ta main de glisser sur la poignée.

La poignée

Deux aspects peuvent te permettre de savoir si tu fais un bon choix : le frottement et la force de préhension.

Le frottement survient quand l’ergonomie de la poignée n’est pas adaptée à la morphologie de la main. Il n’est pas toujours évident d’évaluer le niveau de confort d’une poignée quand on en a jamais fait l’expérience, c’est pourquoi je te suggère d’en comparer plusieurs modèles quand tu te rends en magasin.

Tu pourras ainsi considérer l’influence du mouvement oscillatoire des bras pendant la marche sur le degré de confort de tes mains.

Certaines poignées sont pourvues d’une angulation qui n’entravent pas ce mouvement, d’autres non. Tu en sentiras la différence en en faisant l’essai. N’oublie pas que tout point de friction, aussi minime soit-il, sur une longue période est synonyme d’ampoules.

La force de préhension se mesure par le degré de confort ressenti quand on exerce une pression sur le bâton. Si le bâton a tendance à glisser quand tu t’y appuies, c’est que la poignée n’est pas adaptée à ta main.

Sur certaines marques de bâtons, l’ergonomie de la main gauche est différente de celle de la main droite. Sois attentif  et assure-toi de tenir tes bâtons de la bonne main quand tu en fais l’essai en magasin.

Le matériel avec lequel est fait la poignée peut aussi influencer le degré de confort et la force de préhension.

Le plastique et le caoutchouc sont moins dispendieux, mais ont tendance à provoquer de la sueur au contact de la peau et ainsi réduire l’adhérence des mains. Ils réagissent aussi à la température ambiante, ce qui peut s’avérer, par temps froids,  désagréable pour certaines personnes. Par contre, ce sont des matériaux durables.

La mousse adsorbe bien la transpiration, se nettoie bien offre et un confort optimal. Toutefois, c’est un matériel plus cher qui aura tendance à s’effriter avec l’usage, il est donc moins résistant que le plastique ou le caoutchouc.

Le liège offre une adhérence optimale. Il ne réagit pas à la température ambiante, absorbe bien la transpiration et est assez durable. Si ce n’était pas de leur prix plus élevé, ce serait sans aucun doute le matériel idéal.

Les dragonnes

Les dragonnes sont ces courroies reliées aux poignées que l’on enfile autour des mains. Si elles sont adaptées à la main du marcheur, elles vont lui permettre de mieux répartir son poids et ainsi diminuer le frottement sur les poignées tout en soulageant ses mains et avant-bras d’efforts inutiles. Tu n’auras pas à tenir tes bâtons avec autant de force si tes bâtons sont équipés de bonnes dragonnes.

Beaucoup de fabricants ont négligés l’impact des dragonnes sur le confort des randonneurs. C’est pour cette raison que la plupart des dragonnes ne sont que de simples courroies dont la seule véritable innovation est la façon dont il est possible de les ajuster.

D’autres au contraire, ont compris l’importance primordiale de cette pièce d’équipement et développant toute sorte de caractéristiques qui en font un des aspects les  plus importants du bâton de marche.

Plus qu’une simple sangle, certaines dragonnes enveloppent une partie de la main comme un gant. Elles sont cousinées pour un confort accru. Une ouverture permet d’y insérer le pouce et on peut en adapter la forme pour la mouler à la main.

En plus de maximiser la répartition de l’effort, ce type de dragonne ne se desserrera jamais. Bien sûr que tout ça peut influencer le prix, mais c’est une caractéristique qu’il vaut la peine de considérer, car ce type de dragonne rembourrée influence grandement le confort.

Juste considérer le fait que tu porteras des gants ou des mitaines en hiver et qu’il est important que tu puisses y insérer le pouce en toutes circonstances.

Le point de contact : les pointes

À l’extrémité opposée à la poignée sur ton bâton de marche, tu trouveras une autre composante qui joue un grand rôle dans ton expérience : les pointes.

Comme c’est le point d’impact avec le sol, le degré d’adhérence des pointes a un impact direct sur la façon dont l’énergie sera redistribuée sur ton corps en mouvement. Si la pointe de ton bâton glisse sans arrêt, tu ne pourras pas t’y appuyer avec autant de force, c’est pourquoi elles doivent pouvoir s’agripper efficacement à toutes les surfaces.

Les pointes sont ; soit fabriquées en acier, qui est plus économique, mais moins durable, soit conçue en carbure-tungstène qui, en plus de s’adapter à une grande variété de surfaces, est très durable. L’impact de cette composante devient toutefois négligeable si on ajoute des protèges-pointes à ses bâtons de marche.

Protège-pointe

Il est possible d’insérer des embouts de caoutchouc pour protéger les pointes de ses bâtons de marche. Conçus pour offrir une meilleure adhérence sur les surfaces dures et rocailleuses, elles contribuent aussi à réduire les vibrations, diminuer le bruit (métal contre roche, c’est comme des ongles sur un tableau : iiiiiiiiiiii!) ce qui augmente grandement le confort.

Il existe différents types d’embouts selon les caractéristiques du sentier. Certains possèdent un angle pour s’adapter à la pente, d’autres sont en forme d’artichaut et munis de pointes de métal ou de carbone permettant une adhérence optimale sur tous les types de terrains.

À noter que les protèges-pointes peuvent être ajoutés et remplacés au besoin. Il faut cependant s’assurer de leur compatibilité avec ses bâtons, car elles ne sont pas toutes universelles.   Ils sont aussi parfois inclus dans l’achat des bâtons.

Un système antichoc

Bien que des tiges en carbone ou en titane constituent de bons choix pour réduire les vibrations et que l’utilisation de protège-pointe contribue à minimiser l’impact des pointes sur le sol, certaines personnes sont à la recherche d’encore plus de confort.

Pour cette raison, des compagnies ont conçu des systèmes d’absorption permettent de minimiser ces impacts sur les poignets, les coudes et les épaules.

S’il peut s’avérer efficace dans certaines circonstances, il réduit grandement l’efficacité des bâtons en traction et en poussée. Les bâtons de marche équipés d’un système antichoc sont aussi plus lourds et l’ajout du système affecte le prix à la hausse.

Mais si tu es du genre à randonner en terrain vallonné et que tes articulations sont sensibles aux vibrations, il est possible que tu trouves cet ajout fort intéressant. Si ce n’est pas le cas, ne base pas ton achat en fonction de ce détail.

Les rondelles

Les rondelles surplombent les pointes pour augmenter la force de poussée sur les surfaces molles. Particulièrement utiles l’hiver pour éviter que les bâtons s’enfoncent dans la neige, elles sont interchangeables, ce qui permet au randonneur de s’adapter à tous les types de terrains.

Le principe est le même que pour les raquettes; plus la neige est folle et légère, plus la surface de la rondelle doit être importante.

L’achat de certains bâtons inclus un jeu de plusieurs grandeurs de rondelles que l’on peut changer selon les conditions, mais habituellement une rondelle large et souple te permet d’avancer avec confiance sur n’importe quel type de terrain.

En conclusion

Bien que tu sois maintenant mieux outillé pour prendre une décision judicieuse pour l’achat de bâtons de marche, il est essentiel que tu t’interroges sur tes besoins. Même avec les meilleures intentions du monde, si tu n’es pas honnête avec toi-même, tu risques fort de te laisser influencer par les promotions ou un vendeur persuasif qui tente d’écouler son inventaire d’invendus.

Le meilleur point de départ sera toujours dans ton expérience. Si tu as la possibilité de rejoindre un groupe de randonneurs afin d’essayer plusieurs types de bâtons avant d’acheter, tu auras une bien meilleure idée de ce que tu ressens pendant la marche.

Et en cela réside la clé d’un bon achat; être en harmonie avec ce que tu as appris en t’informant, ce qui résonne en dedans de toi et l’argent que tu es confortable t’investir pour obtenir ce que tu veux.

Bonne rando !

Sources

http://www.alexhike.com/informer/trucs-et-astuces/

https://latulippe.com/fr/chroniques/les-trucs-pour-choisir-les-bons-batons-de-marche/

https://blog.lacordee.com/batons-de-marche-comment-choisir/

https://www.randonner-malin.com/bien-choisir-ses-batons-de-marche/

https://avenues.ca/pleinair/choisir-batons-de-marche/