Acheter des crampons

il y a 8 mois

Petit guide d’achat pour des crampons de randonnée qui ont du mordant

C'est indéniable.

Plus tu découvres les possibilités offertes par la nature, plus tu veux en profiter.

Pour le bipède évolué que tu es, le contact avec le sol a toujours été le secret de la réussite pour explorer efficacement son environnement.

Et comme l'hiver change de souvent de costume avec son bal de pluie, de verglas, ses gels et ses dégels, tu dois trouver un moyen de garder les pieds sur terre.

Car la glace est insidieuse et peut prendre plusieurs formes. Elle peut te surprendre sur un trottoir en ville aussi bien que sur un sentier de montagne qui mène à un sommet et ce même au  printemps ou à l'automne.

Que tu sois un radonneur téméraire ou tout simplement prudent de nature, l'achat d'une paire de crampons est presque devenu une condition de survie pour celui ou celle qui aime se retrouver dehors en nature.

Dans le texte qui suit, tu trouveras trucs et conseils pour faire l'achat d'une paire de crampons qui te permettra d'avancer sur n'importe quel type de surface avec la grâce et l'assurance du fier descendant d'une espèce qui a perfectionné l'art d'avancer sur deux appuis depuis des millions d'années.

Composantes et types de crampons

La plupart des crampons qui se retrouvent sur le marché sont conçus pour s'adapter aux bottes que tu portes et l'activité que tu prévois faire. On retrouve habituellement deux parties distinctes à une paire de crampons: le support qui recouvre le dessus du pied et l'amature sur laquelle les crampons ont été fixés et qui va sous la semelle.

Pour faciliter la chose, on peut diviser les crampons en deux catégories: les crampons à armatures souples et les crampons à armature rigide et semi-rigide.

Les crampons à armature souple sont faits de caoutchouc, de métal et parfois de plasrtique. Ils sont davantage utilisés pour la course et la marche urbaine ou encore la randonnée sur sentier de neige durcie.

Cette catégorie de crampons courts est conçue pour offrir une prise légère sur des surfaces planes et interférer le moins possible avec le mouvement naturel de la marche. On peut les enlever et les mettre facilement sans avoir à enlever ses bottes.

Les crampons à armature rigides et semi-rigides sont conçus pour tous les types de conditions. Ils peuvent servir en randonnée, en haute altitude, mais aussi en alpinisme et en escalade de glace.

Le support qui recouvre le pied de ce type de crampons peut combiner le caoutchouc et le métal et des sangles permettent d'ajuster les crampons en fonction des besoins.

Les crampons pour l'alpinisme et l'escalade de glace sont dans une classe à part. On les installe sur la botte à l'aide d'une fixation rigide. Certaine bottes sont aussi conçues pour accueillir des crampons de que l’on va visser sous la semelle, d’autres viennent avec des crampons intégrés.

Ce type de crampons est plus long et plus solide, car sa confection est prévue pour des surfaces plus instables à densité variable comme la neige, la glace et même la roche. Leur conception a aussi été pensée pour faciliter les ascensions verticales sur la glace. On les reconnait à la présence de pics qui pointent vers l’avant. Pas trop évident de se déplacer avec ce type de crampons au début...

Performance

Aussi bien te mettre ça dans la tête: impossible de choisir les crampons parfaits ! Comme chaque type de crampons est conçu pour un usage spécifique, les critères de performance changent en fonction des activités que tu pratiques. Choisir les crampons les plus performants, se résume souvent à choisir une paire de crampons qui est adaptée à l’utilisation qu’on en fait.

Si tu fais de la marche urbaine ou de la course, tu voudras quelque chose de léger. Pour la randonnée, on veut quelque chose de plus polyvalent, pour l'alpinisme, quelque chose de plus robuste.

On peut toutefois évaluer la performance en prenant en considération la superficie couverte par les crampons. Certains crampons couvrent la plante du pied, mais pas le talon. Plus la surface est importante, plus la prise est bonne dans la glace. Le nombre de dents,  la longueur et l'orientation des pointes peuvent aussi s’avérer des caractéristiques qui influencent sur la performance.

Les crampons plus légers sont habituellement moins performants que les crampons plus lourds, notamment sur la neige, la glace molle et les surfaces irrégulières à densités variables.

En ce qui concerne les crampons plus spécialisés pour l'alpinisme et la haute altitude, on regarde surtout la disposition des pointes, la qualité des composantes et l'efficacité des fixations pour évaluer la performance.

Confort

Sur les surfaces dures, plus un crampon est long et moins la marche devient confortable. Sur une surface plus molle, les crampons courts ne sont d’aucune utilité. Il faut donc avoir un crampon qui correspond au type de surface sur laquelle on évolue.

Et comme il peut être très inconfortable, voir même dangereux de marcher avec des crampons sur une surface dure comme le béton ou l'asphalte, il est important de mentionner que la possibilité de pouvoir  mettre et enlever facilement ses crampons peut s'avérer fort commode et en ce sens devenir un critère qui influencer le confort pendant la marche.

La structure qui soutient la botte peut aussi jouer sur l’aspect confort. Certains designs enveloppent davantage le pied, ce qui permet une meilleure répartition de l’énergie en mouvement. Il existe des tailles pour les crampons  avec structure souple en caoutchouc (petits, moyens, grands). Il est important de choisir celle qui correspond à la taille, mais aussi à la forme de nos bottes.

Les modèles à armature rigides et semi-rigides offrent la possibilité d’ajuster plus fermement par des sangles ou des fixations. Plus l'ajustement est précis et ferme, moins il y aura de points de pressions sous le pied,  ce qui rend les crampons performants et confortables.

Un crampon bien ajusté devient une prolongation de la botte, il est presque imperceptible pendant la marche (bon ok, il faut toute de même s’adapter un peu). .

Des crampons trop lousses auront tendance à bouger.  En plus de risquer de les perdre en marchant, des crampons trop serrés peuvent provoquer une mauvaise circulation sanguine et ainsi faciliter les engelures. Et attention dans les descentes ! Des crampons mal ajustés peuvent provoquer des chutes.

Par ailleurs, la neige molle ou humide a tendance à coller sous le pied avec certains types de crampons. Sache qu'il est possible d'ajouter des plaques antibottes (Antisnow)  pour éviter que la neige ne s'accumule sous le pied. C’est un ajout particulièrement intéressant pour des crampons longs. Certains modèles de crampons sont pourvus de cet ajout lors de l’achat.

Légèreté

Le poids est infliuencé par la conception et le type de matériaux utilisés. Les crampons à structure souple conçus pour un usage urbains sont minimalistes et la différence de poids entre les différents modèles ne représente pas un critère déterminant.

C'est un peu la même chose pour les crampons longs. Certains matériaux plus légers qui entrent dans la confection des crampons comme le carbone et le titanium peuvent contribuer à diminuer le poids et faire une petite différence sur une longue distance ou dans des ascensions difficiles, mais c’est un facteur qui est relativement négligeable pour orienter ton achat.

En vérité, ce n’est pas quelques milligrammes de plus qui feront la différence. Il est préférable de concentrer ses efforts sur sa condition physique pour apprécier l’apport d’une bonne paire de crampons.

Durabilité

La durabilité est influencée par le type de composantes qui entrent dans la confection des crampons et la conception de l'armature. Certains crampons ne sont pas aussi durables que d'autres en raison du type de matériau utilisé dans leur fabrication.

Les composantes de plastique sont à éviter. Au froid le plastique devient friable et casse facilement.

Les crampons semi-rigides à chaine sont assez populaires, car polyvalents et durables. Leur durabilité est surtout influencée par la qualité de la partie élastique qui soutient le dessus du pied. Certains caoutchoucs comme  l’élastomère thermoplastique spécial et le carbure de tungstène sont plus résistants au froid que le caoutchouc ordinaire.

Pour les crampons à armatures rigides munis de fixations, c’est l’efficacité de la conception de ces dernières qui fait souvent la différence.

Polyvalence

Malheureusement polyvalence équivaut souvent à compromis. Pour l’achat d’une première paire de crampons, on choisit des crampons en fonction de l’activité que l’on pratique le plus souvent, quitte à avoir plusieurs options pour les différentes situations.

Des crampons urbains pour marcher en toute sécurité pour se rendre à l’arrêt d’autobus ou pour aller au travail, ça peut faire la job, mais les crampons minimalistes seront insuffisants et même inutiles si on a marcher sur la neige.

Pour la randonnée en montagne où une chute sur un sentier escarpé peut s’avérer mortelle, il est important d’avoir une surface de contact plus importante sous le pied. On utilise en générale des crampons plus longs avec une armature plus solide. La présence de pointes sous le talon est aussi un aspect qui aide grandement à sécuriser les descentes.

Il existe des crampons polyvalents qui offrent une bonne traction sur la neige et la glace. Les pointes sont plus courtes, mais offrent tout de même une bonne adhérence en raison du nombre de pointe et de leur répartition qui offre une grande superficie de contact.

Prix

Les prix varient entre 10 et 300 $, mais on peut trouver une bonne paire de crampons polyvalents pour 50 $. En général, plus il y a de plastic et de caoutchouc, plus l’article est abordable. Les crampons bas de gamme (moins de 20 $) ne durent habituellement pas plus d'une saison et on doit en racheter chaque année. Ce n’est définitivement pas un bon investissement pour l’amateur de plein air qui veut se retrouver le plus souvent possible en nature et qui veut affronter tous les types de conditions.

On peut investir en termes de rentabilité pour évaluer le prix de notre investissement. Comme les crampons ne constituent pas une pièce d’équipement tellement dispendieuse et qu’elle peut durer très longtemps, il est préférable de rechercher la qualité.

En terminant, voici quelques conseils pratiques supplémentaires pour optimiser ton achat :

•         Marcher avec des crampons peut parfois demander un petit ajustement sur les surfaces plus dures ou irrégulières, surtout avec des crampons longs. Il est préférable de prendre l'habitude de lever les pieds un peus plus haut qu'à l'habitude quand des obstacles se présentent sur le sentier;

•         Il est important de choisir les crampons en fonction de la taille des bottes ou des souliers que l’on utilise pour nos activités de plein air. Apporte tes bottes en magasin pour être certains de la taille;

•         Il est important de faire sécher tous les types de crampons avec des composantes en métal après utilisation pour éviter l’oxydation;

•         Les bottes avec crampons intégrés sont de plus en plus rares sur le marché et pour cause. Les crampons ont tendance à user plus vite que les semelles et leur prix est assez élevé. De plus elles sont moins confortables quand la surface ne requiert pas d’adhérence supplémentaire;

•         Les crampons pour l’escalade de glace et l’alpinisme sont dans une classe à part. On parle pour ces sports extrêmes d’une pièce d’équipement vitale d’une conception beaucoup plus robuste que les crampons pour marcheurs, leur coût s’évalue aussi en conséquence (jusqu'à  300 $).

•         Certains crampons viennent avec leur sac de transport, ce qui peut s’avérer un plus intéressant, car il est impératif de leur trouver un sac de rangement pour éviter qu’ils n’abiment la toile de ton sac à dos.

Sources :

https://avenues.ca/

https://www.geopleinair.com/

https://blogue.randoquebec.ca/

https://www.sail.ca/

https://www.espaces.ca

https://www.lacordee.com/