Acheter un matelas de sol idéal

il y a 8 mois

Conseils et astuces pour l’achat d’un matelas de sol parfait pour toi

S’allonger pour dormir est un geste simple que tu fais tous les jours sans trop de poser de questions. Malgré le grand impact majeur du sommeil sur notre qualité de vie, on a tendance à prendre notre confort pour acquis.

Il suffit de passer quelques jours en nature pour se rendre compte que les petits détails peuvent faire une grande différence entre une bonne nuit de sommeil et une nuit blanche. Ce n’est pas donné à tout le monde de trouver le sommeil en s’allongeant sur une roche plate ou sur un lit de branches de sapin.

Dans le texte qui suit, tu trouveras quelques points à considérer pour l’achat d’un matelas de sol qui te fera rêver !

Qu’elle est la fonction d’un matelas de sol

La fonction la plus évidente du matelas de sol est de supporter le corps en uniformisant la surface sur laquelle on s’allonge pour dormir. Parce que tu as été habitué à un certain degré de confort, il est important que tu puisses retrouver en parti que tu retrouves dans ton lit.

Pourtant, la principale fonction d’un matelas de sol est l’isolation. Il sert à former une couche tampon entre la température du sol et celle de ton corps. C’est essentiel pour préserver le fonctionnement optimal de la mécanique interne de ton corps.

Pour concrétiser l’achat d’un matelas de sol parfait pour toi, l’important est de déterminer tes besoins en fonction de tes habitudes et tes préférences. Bien oui, je te l’accorde, y’a aussi la question d’argent qui peut influencer ton choix.

Les principaux facteurs qui vont orienter ton choix sont ; le confort, la durée de tes séjours, la quantité (poids) de matériel que tu dois transporter et ton degré de tolérance au froid.

Les habitudes du dormeur

Plusieurs critères entrent en ligne de compte quand vient le temps d’évaluer le confort d’un matelas de sol, le principal est lié à la position du corps que l’on privilégie pour s’endormir. Si la majorité des matelas s’adaptent aux positions sur le ventre et sur le dos, certains matelas sont plus indiqués pour ceux qui ne peuvent trouver le sommeil que sur le côté.

As-tu tendance à rouler ? À changer de côté ? À tirer les couvertures de ton côté ? À avoir besoin de te coller pour trouver le sommeil ? Ces questions peuvent aussi influencer ton choix.

La taille, la forme, l’épaisseur et le facteur isolant

S’il existe une taille standard qui convient à la grande majorité de la population, il existe aussi des formats plus indiqués pour les enfants, pour les femmes, pour les couples, mais aussi ceux qui ont tendance à bouger beaucoup dans leur sommeil.  Tu comprendras qu’en te posant les bonnes questions concernant tes habitudes de dormeur, tu seras en mesure de mieux choisir la forme et la taille qui te convient.

Isolation et « valeur R »

La valeur R fait référence à la capacité d’un matériau à conserver la chaleur corporelle. Sa valeur varie selon une échelle établit entre 1 et 10. Plus le chiffre est élevé, plus le matelas est chaud est efficace et indiqué pour des températures froides. La résistance au froid est aussi un critère déterminant dans le confort qu’offre un matelas de sol.

À titre de référence, on peut dire que les matelas qui ont une cote de 1 et 2  sont conçus pour être utilisés l’été, 3 ou 4 peuvent couvrir le spectre des températures présentent d’avril à octobre et 4,5 et plus conviennent davantage aux températures hivernales.

Cette cote n’est pas d’une précision exemplaire, car les critères pour l’évaluer de sont pas homogènes, mais cela te donne tout de même une bonne idée du rendement sur le terrain.

Il ne faut toutefois pas oublier que l’épaisseur d’un matelas de sol a une incidence directe sur le confort et les propriétés isolantes, mais aussi sur le volume et le poids en mode transport. Il est donc important que tu sois honnête avec toi-même quand tu t’interrogeras sur tes habitudes.

Es-tu vraiment près à trainer un matelas plus encombrant si tu n’as aucune intention de faire du camping d’hiver ?

Les types de matelas

Il existe plusieurs types de matelas de sol. On les distingue principalement par le système d’isolation qu’ils mettent de l’avant et la façon de les manipuler. Certains ont été pensés pour optimiser le rangement afin de  faciliter le transport pendant les longs séjours en forêt (ils prennent moins de place et sont moins lourds),  d’autres misent davantage sur  le côté pratique (rangement et manipulation plus facile), certains ont été conçus pour être plus confortables.

Choisir le parfait matelas de sol pour toi consiste en fait à décider sur quel aspect tu es moins disposé à faire de compromis.

Le matelas de mousse

Les matelas de sol en mousse continuent d’être présents sur le marché parce qu’ils ont une longue durée de vie et qu’ils sont toujours aussi abordables. Ils se rangent facilement sur le côté du sac à dos (mais c’est parfois assez volumineux), mais leur principal désavantage est qu’ils n’offrent pas le même niveau de confort que les matelas gonflables ou autogonflables.

Les matelas de sol en mousse, qui sont composés d’un matériel synthétique remplis de petites pochettes d’air,  possèdent des propriétés isolantes assez limitées. Cependant, certains modèles sont enrobés d’une matière réfléchissante qui permet de mieux conserver la chaleur corporelle.

En général la durabilité d’un matelas de mousse est surprenante, mais il faut toutefois prendre garde de ne pas les exposer aux branches d’arbre lors du transport, car ils s’abimeront par frottement.

Ce type de matelas peut s’avérer un bon choix pour le campeur qui privilégie la chaude saison, qui apprécie la simplicité (pas d’étape de gonflage) et pour qui les normes de confort ne sont pas celles de la royauté.

Il s’agit d’un achat sûr et polyvalent, car étant résistant et imperméable, il peut servir de couche isolante supplémentaire pour le camping d’hiver ou devenir la pièce maitresse d’un siège de camp tout à fait adéquat.

Le matelas de sol gonflable

Les matelas gonflables sont faits de compartiments scellés que l’on remplit d’air en soufflant avec la bouche ou par l’action d’une pompe. On peut d’ailleurs adapter la fermenté du matelas en fonction de la préférence du dormeur, ce qui fait de ce type de matelas un choix axé sur le confort. Il peut toutefois s’avérer assez dispendieux.

Point de vue pratique c’est assez simple, une fois vidé de son air, tu n’as qu’à le rouler. Mais il restera volumineux et lourd dans le sac à dos. De plus, il n’offre pas un grand degré d’isolation et par températures froides, il peut avoir tendance à ramollir.

Bien que ce type matelas soit assez résistant, il est tout de même assez difficile de consolider une réparation efficace une fois qu’il est percé. C’est un choix qui convient davantage à celui qui mise tout sur le confort, qui aime dormir dans l’auto, dans un site aménagé par températures estivales ou dans des endroits moins sauvages comme un chalet ou un refuge.

Le matelas de sol autogonflable

Les matelas de sol autogonflables sont composés d’une couche de mousse à cellules expansives. Il suffit d’ouvrir la valve et l’air ambient s’introduit dans les cellules pour gonfler le matelas. Tu peux y ajuster la fermeté en ajoutant de l’air avec ta bouche ou avec l’aide d’une pompe.

Il s’agit d’un type de matelas assez confortable qui offre une meilleure isolation en plus d’être moins cher à l’achat qu’un matelas gonflable conventionnel. On peut aussi le réparer plus efficacement, car les cellules étant isolées, la pression de l’air n’est pas aussi forte sur les perforations.

Il est toutefois encore plus volumineux et plus lourds que les matelas gonflables et aussi moins durable que les matelas de mousse.

C’est un choix parfait pour les campeurs occasionnels qui ne veulent pas trainer de pompe et les randonneurs qui recherchent un minimum de confort et de durabilité sans avoir à investir un maximum.

Le matelas de sol gonflable isolé

Il s’agit de matelas gonflables fabriqués avec ou recouverts d’un matériel isolant qui protègent mieux du froid que les matelas gonflables ou autogonflables ordinaires. Selon le matériel utilisé (matière synthétique, duvet, matériau réfléchissant), ce type de matelas de sol offre différents degrés d’isolation permettant ainsi de combler des besoins très précis selon les saisons.  Le confort de ces matelas est parmi les plus appréciés.

En raison de leur qualité compressible, ces matelas prennent peu d’espace dans le sac à dos. Par contre, ils sont dispendieux et même s’ils sont faciles à réparer, ils se percent facilement. Selon le matériel choisit pour l’isolation, ils peuvent faire moins de bruit lorsque vous bougez quand l’isolant est en duvet ou être plus bruyant s’ils sont recouverts d’une matière réfléchissante comme l’aluminium.

S’il existe aussi des matelas autogonflables isolés, il est toutefois important de mentionner que de façon générale, le confort des matelas gonflables isolés dépasse celui des matelas autogonflables. Ils sont aussi moins encombrants et plus faciles à transporter.

Parfait pour celui qui aime voyager léger et qui fait du camping à l’année. Si ce n’était du prix et de sa durée de vie qui peut être limitée, c’est un choix susceptible de combler tous les amateurs de plein air.

C’est le temps d’aller dormir là-dessus

Maintenant que tu as plein d’éléments pour évaluer tes besoins, il est temps de penser au montant que tu es prêt à investir. La gamme de prix varie en fonction du type de matelas et des matériaux utilisés. Il faut que tu gardes en tête que pour justifier le prix d’un bon matelas de sol, sa durabilité n’est pas un critère qui y est nécessaire lié.

Tu dois t’attendre à investir entre 15 et 75 $ pour un matelas de mousse et 100 à  300 $ pour un matelas de sol gonflant ou autogonflant. Il faut que tu ajoutes 40 à 60 $ pour une pompe si tu choisis un matelas de sol gonflable.

N’oublie pas qu’un bon matelas de sol est un investissement et qu’il est toujours indiqué de poser des questions et de comparer les prix d’un détaillant à l’autre pour faire un bon achat.

En terminant, je te laisse avec quelques trucs et astuces supplémentaires pour rentabiliser l’achat et optimiser l’utilisation de ton matelas de sol.

Points supplémentaires à considérer avant l’achat :

-          Penser au transport (en apportant ton sac à dos, ou sacoches à vélo en magasin au besoin) pour être certain de choisir un matelas dont le type de rangement est optimal.

-          Essaie-le en magasin. S’il s’agit d’un matelas gonflable, demande au vendeur de le gonfler devant toi et prends le temps de t’y allonger.

-          Un oreiller et un sac de couchage confortables et adaptés à tes besoins sont des éléments qui contribuent au confort que le meilleur des matelas de sol ne peut remplacer. Tu dois considérer un montant global pour ton investissement pour le rentabiliser.

-          Pour les maniaques de légèreté, le choix d’un matelas de style momie (plus étroit dans la région des jambes), ou plus courts peut permettre de retrancher quelques grammes au paquetage.

-          Il existe des matelas spécialement conçu pour les femmes qui sont un peu plus courts et offrent une meilleure isolation aux jambes et aux pieds. Prioriser cet achat pour les frileuses.

-          Choisis un matelas plus épais si tu dors sur le côté (au moins 4 cm d’épaisseur et oublie le matelas de mousse).

Trucs pour optimiser l’utilisation est la durée de vie :

-          Il est préférable de gonfler son matelas avec une pompe qu’avec sa bouche, car le souffle contient de l’humidité qui peut favoriser l’apparition de moisissures dans le matériel. Certains modèles sont munis d’une pompe intégrée.

-          Ne gonfler son matelas de sol qu’une fois dans la tente à l’abri des intempéries pour éviter de l’abimer sur des objets pointus ou de se retrouver avec un lit volant.

-          En hiver on peut combiner deux matelas de sol pour une meilleure isolation (par exemple : mousse + gonflable).

-          Il est préférable de laver le matelas à l’eau et au savon doux et de le laisser sécher avant de le ranger.

-          Une fois sec, évite de plier ton matelas gonflable et range-le en le roulant la valve ouverte pour t’assurer de bien le vider l’air et l’humidité restant.

Sur ce, il ne me reste qu’à te souhaiter de faire de beaux rêves en nature !

Sources :

https://www.mec.ca

https://www.sail.ca

https://www.altituderando.com

https://www.espaces.ca

https://latulippe.com/fr/