7 bonnes raisons d'essayer la randonnée nocturne

il y a 8 mois

La nature est surprenante. Il faut parfois se fermer les yeux pour en prendre conscience.

Toujours à la recherche de nouveaux paysages, de nouvelles sensations, tu  parcoures le monde sans t’arrêter ?

Et si ce que tu cherches se trouvait juste sous tes yeux ?

Que ce soit à la lueur d’une lanterne, sous le faisceau d’une lampe frontale ou en te fiant au bout de tes doigts, découvrir la nature la nuit est une expérience qui t’amènera à décupler l’intensité des sensations perçues par tes sens.

Dans le texte qui suit, tu trouveras 7 bonnes raisons de tâter l’expérience d’une randonnée nocturne.

1. La température est plus clémente

Il faut bien l’avouer, la température influence toujours un peu la qualité d’une expérience nature. Pendant la belle saison, l’humidité et la chaleur représentent souvent des facteurs dissuasifs pour ne pas t’adonner à tes activités en plein air préférées.

L’avantage de marche la nuit, c’est que la température est plus fraîche, le soleil ne te tapera pas sur la gueule et l’humidité tombe souvent avec la disparition des rayons du soleil. C'est plus facile de s'adapter à la température en ajoutant des vêtements qu'en en enlevant. C'est particulièrement vrai pendant la saison estivale, pendant les périodes de canicules.

Par contre, si tu décides de faire une randonnée de nuit en hiver, l'absence de soleil peut avoir un grand impact sur la chute des températures. Fais ton parcours en début de soirée (la noirceur tombe déjà assez vite) ou au lever du jour, tu pourras ainsi profiter de la baisse des températures comme un avantage.

2. Pour voir un autre aspect de la nature

Si les humains se sont adaptés à leur façon au rythme de jour et de la nuit, c'est aussi le cas des plantes et des animaux.

Pendant une randonnée de nuit, tu seras peut-être surpris d'apprendre que plusieurs plantes réagissent aussi à l'absence de lumière. En botanique, la nyctinastie est un mouvement répondant au changement de luminosité entre le jour et la nuit (dans le langage populaire, on l'appelle mouvement de veille et de sommeil).

Ces mouvements se rencontrent chez les végétaux supérieurs (arbres, arbrisseaux, plantes à tiges…)  en réponse à l'apparition de l'obscurité. Tu pourras donc observer sur certaines plantes que les fleurs ou les feuilles se referment pendant la nuit.   Ces mouvements sont associés à la lumière diurne mais également aux variations de température.  Les nénuphars constituent un exemple de plante qui témoigne de ce phénomène fascinant. Il ne te reste qu’à inclure un lac où on étendu d’eau sur ton itinéraire pour le voir de tes yeux.

L'aspect des arbres changent aussi la nuit. Des scientifiques ont découvert que les arbres dormaient la nuit. Les branches de certains arbres comme le bouleau s'affaissant de façon subtile.

Côté bibittes à poils tu seras servi, car une grande partie de la faune s'activent la nuit. Une randonnée de nuit est une occasion de voir des animaux dans leur habitat naturel dont certains que tu ne pourrais peut-être jamais avoir l'occasion de voir autrement.

C'est notamment le cas des polatouches (petits écureuils volants), du pécan (dans la famille du carcajou et de la grosseur d’un chat domestique) et de l'opossum d'Amérique du nord (petit marsupial, aussi de la taille de minou). C'est aussi l'occasion de voir en action plusieurs espèces gardiennes de la nuit dont plusieurs espèces intrigantes de chauve-souris, des chouettes et des hiboux.

Le paysage est aussi très différent la nuit. La réflexion des étoiles sur la neige, sur un lac ou un champ de blé à quelque chose de poétique et d'inspirant. Tu ne verras pas la nature de la même façon à la tombée du jour.

3. Pour apprivoiser le sentiment de solitude

Même si tu prends part à une randonnée nocturne en groupe, tu vas vite t’apercevoir en avançant en forêt la nuit que la pénombre englobe et isole.

Il y a aussi le silence de la nuit qui est pénétrant. Le ralentissement des activités humaines et le sentiment de calme qui règne dans la forêt la nuit provoque chez chacun de nous des émotions tes particulières.

Pendant l'hiver, la plupart des insectes et des animaux hibernent, ce qui rend ce sentiment d'isolement encore plus intense. La neige absorbe les sons environnant et amplifie l'impact de ceux  que nous produisons. Le crissement de tes pas dans la neige, le nuage fugace que provoque ton souffle gelé, tout te renvoie à toi-même.

Y'a quelque chose de mythique et d'inexplicable dans ce type d'expérience. Une fois que tu y seras habitué, tu pourras commencer à faire tes premières randonnées nocturnes en solitaire, question d'amener l'expérience à un autre niveau.

4. Pour observer le ciel

Personne n'est indifférent à ce qui se passe dans le ciel. Une promenade nocturne en forêt par temps dégagé est une occasion unique d’admirer les splendeurs du cosmos qui nous sont dévoilées au départ de la lumière du jour.

Tu peux aussi profiter de certains phénomènes célestes particuliers pour bonifier ton expérience. La pleine lune, une éclipse lunaire, la période des perséides,  le passage d'une comète, les aurores boréales, les nébuleuses, les lointaines galaxies et la conjonction de certaines planètes, constituent un ensemble de phénomènes célestes que l’on peut observer presque toute l’année.

En été, c'est plus facile de se rendre au sommet d'une montagne pour observer le ciel dégagé. Tu peux aussi te trouver dans un espace où il y a moins d’arbres comme une clairière ou aux abords d'un lac pour avoir une plus grande partie de ciel sans que les feuilles des arbres obstruent ta vue.

En automne et en hiver, c'est plus facile de voir le ciel pour cette raison.

Pour accentuer  le plaisir de ces sorties nocturnes, tu auras avantage à te procurer une bonne paire de jumelles où une lunette astronomique. Mais même sans ces instruments, un ciel étoilé est un spectacle dont on n’est jamais déçu. Il suffit de se laisser le temps de s’imprégner de la sagesse de la lueur éternelle des phénomènes célestes pour être transporté.

5. Pour vivre une expérience différente en groupe

Parmi les activités de groupe les plus intéressantes que tu pourras vivre dans ta vie, celle qui te poussent à collaborer sont parmi les plus riches. Parce que tout ce qui englobe la nuit est mystérieux, que l'expérience sort de l'ordinaire et que tu dois passer par-dessus tes peurs et tes craintes, tu es plus disposé à communiquer et à t'ouvrir à ceux qui t'entourent quand tu marches en forêt la nuit.

C'est le moment de connaître de nouvelles personnes en accordant moins d'importance à des critères superficiels comme l'apparence physique ou vestimentaire. La nuit réduit l'impact des différences entre les êtres humains et les poussent parfois à se découvrir plus profondément.

C'est notamment l'occasion d'avoir un nouveau point de vue des gens que tu connais. C'est souvent en les sortant de leur contexte habituel que tu peux vraiment apprendre à apprécier les gens pour ce qu'ils sont vraiment.

Pour exploiter les contrastes de la nuit, rien de mieux que se réunir autour d'un bon feu. De partager de la nourriture, des chants et des jeux. Quelle belle façon de finir en beauté cette expérience unique !

6. Pour sortir de ta zone de confort

La plupart des comportements humains sont conditionnés. Pendant ta période éveillée, à tout moment, ton corps est bombardé de stimuli dont une partie seulement est traitée par la partie consciente de ton être. La plupart du temps, tu exerces un contrôle inconscient sur ton environnement.

Les habitudes permettent de minimiser le stress provoqué par cette abondance de stimuli. C'est pour cette raison que tu manges souvent aux mêmes heures, que tu retournes souvent aux mêmes endroits pour le plaisir, que ton milieu social comprend la plupart du temps les mêmes personnes.

La nuit tout en différent. Les gens n'agissent pas de la même façon. Ils prennent plus de risques, contreviennent davantage aux règles sociales, bref ils sont un peu plus portés à s'exprimer librement.

La nuit dans la forêt, même à la lumière d'une lampe, on ne perçoit pas aussi bien les contrastes qu'à la lumière du jour. Tu ne peux pas non plus aussi bien distinguer les couleurs. Bref, tu dois jongler avec une variante inconnue qui amène ton cerveau dans une zone nouvelle de perception. Si tu parviens à faire abstraction de ton angoisse, tu seras surpris des prises des découvertes que tu feras.

La vue est le sens par lequel on interprète 80 % de la réalité. La nuit, tes autres sens sont davantage sollicités que pendant le jour, et ce même si tu utilises une source de lumière pour te guider.

On oublie souvent que la nuit c'est nécessaire à tout ce qui est vivant. Ce qu'en côtoyant l'ombre que l'on peut vraiment apprécier la lumière.

7. Pour la symphonie nocturne

As-tu déjà pris conscience du chant de certains animaux et insectes la nuit ? Le chant des grenouilles, le hululement des hiboux et celui des milliers des grillons qui agrémente l'atmosphère est électrisant.

C’est le cycle de la vie en action dont tu ne peux vraiment apprécier la puissance qu’en t’abandonnant à la nuit.

Par exemple, savais-tu que chez les grillons, seuls les mâles chantent ? La principale fonction de leur chant est d’attirer une femelle pour assurer la reproduction de l’espèce.

Chez d’autres espèces, les mâles interprètent le signal sonore comme une invitation à se rapprocher. Ils forment alors un chœur dont la puissance attire davantage les femelles. Tu peux être témoin de de ça si tu es attentif. Mais les insectes et les animaux, ne sont qu’une petite partie de l’univers sonore de la nuit.

Le bruit des ruisseaux qui coulent, celui du vent qui danse entre les arbres qui craquent et des branches qui s'entrechoquent sous son action, tout cela est amplifié la nuit.  Le moindre petit signe d'activité humaine peut être capté à des kilomètres à la ronde, et si tu es assez attentif, tu percevras le son de ta respiration et ton cœur qui bat, exalté.

Si les bruits de la nuit t'inspirent, tu peux orienter ton excursion en fonction de ces manifestations particulières. Par exemple en participant à une activité d'appel au loup.

Le jour se pointe…

En terminant, si tu aimerais tenter l’expérience d’une randonnée nocturne, mais qui tu veux que ta première expérience sois encadrée, je te suggère d’aller faire un tour au parc régional du Massif du Sud, à 1 h 20 au sud-est de Québec, sur le parcours des Parois pour une randonnée de 8 km le long des falaises rocheuses du parc (250 mètres de dénivelé). Une façon originale de redécouvrir le Massif. massifdusud.com

Si l’expérience de la randonnée nocturne t’inspire et que tu as déjà hâte de faire d’autres activités de plein air la nuit, je te propose les expériences suivantes :

-          Noémia, est une expérience de planche qui se vit au crépuscule au parc national de la Yamaska tous les mercredis et samedis, et ce, jusqu'au début de septembre.

-          Une randonnée à vélo de montagne dans un des parcs de la SEPAQ. https://www.sepaq.com/

-          Une activité d’appel au loup. https://www.authentikcanada.com/

Sources:

https://www.pourlascience.fr/

https://fr.wikipedia.org/

https://www.asc-csa.gc.ca/fra/astronomie

https://polysleep.ca/

https://espacepourlavie.ca/

https://www.sepaq.com/

Sources:

https://www.espaces.ca/